in

Cameroun : Après la colère des commerçants au marché Tsinfum, le MRC interpelle le maire de Dschang

Kemlos

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) a remis en cause le management de Jacquis Kemleu dans un communiqué rendu public le 28 janvier 2021.

Kemlos
 Jacquis Kemleu (c) Droits réservés

Le MRC n’a pas fait sourde oreille à la situation que vivent les commerçants du marché Tsinfum à Dschang, dans le département de la Menoua, région de l’Ouest.

A l’origine du mécontentement de ces acteurs de l’économie, une décision prise par le maire Jacquis Kemleu d’augmenter le prix de loyer des boutiques.

Une actualité suivie de près par le MRC qui a réagi par voie de communiqué signé de son Secrétaire national chargé du commerce et de l’artisanat, Christian Fouelefack.

Selon le communiqué, les commerçants « se plaignent de payer les taxes d’hygiène et salubrité alors que les marchés ne sont pas nettoyés; ils relèvent l’absence des points d’eau au marché; ils relèvent l’absence des toilettes dignes; ils relèvent l’absence d’éclairage de certains marchés devenus des lieux d’agressions; ils décrivent de multiples manœuvres visant à arracher leurs boutiques; ils décrient la vétusté et le non entretien des infrastructures par la mairie; ils décrient les abus des agents de la mairie», peut-on y lire.

Des plaintes qui font suite aux exigences posées par la mairie de la ville : « certains commerçants du marché de Tsinfum de verser 180 mois de loyer, soit l’équivalent de 15 ans de bail dans un délai de 30 jours, faute de voir leurs boutiques récupérées par la mairie », clarifie le parti d’opposition.

Au vu du degré de colère manifesté par les locataires des espaces marchands, le président national du MRC « attire l’attention du maire sur les conséquences de cette démarche sur les consommateurs de la ville de Dschang. Il invite en conséquence ce dernier à surseoir à ces initiatives qui ravivent les tensions et mettent en péril le climat social déjà délétère dans cette ville estudiantine proche des régions en crise du Sud-Ouest et du Nord-Ouest », a-t-il interpelé le magistrat de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : Après l’Extrême-Nord, Samuel Eto’o est en visite à l’Est !

NkomRD

Hervé Emmanuel Nkom : « Ce monsieur qui souffle sur la colline de Bamendjou n’est pas un roi… »