in

Cabral Libii interdit de prendre la parole pendant la plénière à l’Assemblée nationale

WhatsApp Image 2021 12 05 at 15.11.13

Dans un message partagé dans les réseaux sociaux, le leader du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale, l’honorable Cabral Libii dit avoir été interdit de prendre la parole lors de la séance plénière d’adoption du Budget 2022 de l’État du Cameroun tenu le 5 décembre.

WhatsApp Image 2021 12 05 at 15.11.13
Image d’illustration (c) Droits réservés

Cabral Libii déclare avoir été muselé à l’Assemblée nationale. Dans une communication sur son compte twitter, l’homme politique écrit : « Pour des raisons qui nous échappent et en totale violation de la Loi portant Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, j’ai été interdit de parole lors de la séance plénière d’adoption du Budget 2022 de l’Etat du Cameroun. Dans l’impossibilité de relayer les attentes du peuple et d’exprimer mes observations, j’ai pris acte du musèlement et j’ai décidé tout naturellement de quitter la salle. J’ai été spontanément suivi par les autres Députés PCRN», peut-on lire.

Depuis le samedi 27 novembre 2021, l’assemblée nationale a commencé l’examen de la loi des finances.

Les membres du gouvernement passent tour à tour devant les députés de la Commission des Finances et du Budget pour défendre l’enveloppe de leur département ministériel respectif.

L’avant-projet de loi, document cadre, adopté par le gouvernement est de 5752,4 milliards en hausse de 272 milliards FCFA par rapport à l’exercice 2021. Soit une augmentation de 5%.

L’Etat envisage des recettes douanières de 3088,7 milliards, 562 milliards de recettes pétrolières et gazières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C Libii AN

Anne Féconde Noah réagit à l’interdiction de la parole à Cabral Libii lors de la séance plénière d’adoption du Budget 2022

maquereau au marche 1150 11085

Royal Fish Industry envisage de mettre sur pied, la toute première ferme piscicole intégrée en Afrique subsaharienne