in

Cabral Libii : « Fixons le Cameroun nouveau sur ses fondations véritables et incontournables que sont ses communautés »

Libii Cabral

Après l’émission cartes sur table sur STV du mardi 11 octobre 2022 qui avait pour thème d’entré, « rôle de la communauté dans l’Etat unitaire : le Cameroun à la croisée des chemins », le président national du PCRN continue de défendre son fédéralisme communautaire. Pour le Député de la nation, c’est le socle du décollage du pays et il propose qu’on transforme les départements actuels en région.

Ci-dessous, le texte intégral

Trêve de médiocrité ! Place au débat !

Bravo! Bravo et Bravo encore à STV qui a pris l’initiative de réunir les politiques et les universitaires pour une réflexion publique sur le rôle de la communauté, ce mardi 11 octobre 2022.

J’espère que c’est désormais clair pour tous que le vocable communauté est un mot-valise. Chacun y met ce qu’il veut selon qu’il veut faire œuvre utile ou abrutir, construire ou détruire. Ce mot en lui-même est innocent. C’est la sotte ignorance des uns et la malice politicienne des autres qui en pervertissent la perception.

Pour nous, la communauté est sociologique, anthropologique et territoriale. Vue sous cet angle, elle est l’essence même du Cameroun. Nier la communauté c’est vouloir construire un Etat hors-sol et structurellement inapte à decoller, donc (re)faire la volonté du colon jadis… Nier la communauté, c’est créer insidieusement les conditions des affrontements larvés ou explosifs des communautés qui elles ne cesseront jamais d’exister et qui faute d’être fédérées, rivaliseront farouchement.

Fixons le Cameroun nouveau sur ses fondations véritables et incontournables que sont ses communautés ( ko’o-zime,  Bamileke, Beti, islamo-peuls, Sawa, Kirdi, Ngog-Lituba etc.). Transformons les Départements actuels en Régions. Agglomérons les Régions affinitaires par prolongement territorial. Convoquons la doctrine fédéraliste pour implémenter  une véritable  politique d’intégration nationale. Nous aurons alors une nation unie dans sa diversité, un Etat puissant des apports identitaires de ses membres que sont ses communautés.

Le Cameroun deviendra une PUISSANCE.

CL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieudonne Oyono

Aïssatou Bouba Dalil : « J’invite le Pr Oyono à rejoindre les rangs de la Résistance nationale et pacifique»

Coachs developpement

Sébastien Eloundou: « Aucun coach en développement ne possèdent une entreprise »