in

Bomo Ntimbane à Nathalie Yamb : « Paul Biya n’a jamais rejeté la France »

Après la sortie de l’activiste politique sur l’affaire de l’assassinat de Martinez Zogo, Maitre Christian Bomo Ntimbane semble ne pas être d’accord avec son point de vue et voit en cela de la manipulation. Lebledparle.com vous propose le texte intégral de l’Avocat.

Yamb Ntimbane

Madame Nathalie Yamb, N’instrumentalisez Pas La Mort De Martinez Zogo !

Madame Nathalie Yamb, vous êtes tout simplement une habile manipulatrice.

Respectez au moins la mémoire de Martinez Zogo est de celle des nationalistes camerounais morts pour nous.

Ne profitez de la mort de Martinez Zogo que vous avez royalement esquivée depuis 01 mois, pour enfin sortir votre pamphlet laudateur pour la prétendue coopération militaire russo- camerounaise, que vous seule, voyez.

C’est normal, il vous faut des résultats.

Il vous faut démontrer à vos commettants russes que vous avez pu obtenir l’adhésion du gouvernement camerounais à la politique russe.

De la fumisterie !

Vous dites que   Paul Biya a rejeté la France.

Chère madame Yamb,

Pour approfondir :   Yaoundé : Les avocats interdits de rencontrer Maurice Kamto et les détenus du 26 janvier

Paul Biya n’a jamais rejeté la France et aucun président de l’espace francophone d’ailleurs.

Nous dirons que ces présidents, y compris ceux du Mali et du Burkina auront rejeté la France quand ils prendront la décision courageuse de quitter le CFA comme nous le leur demandons sans répit.

Car celui qui tient la monnaie d’un État tient sa souveraineté.

Aussi madame Yamb, les accords militaires entre la France et le Cameroun dès leur première signature en 1959 et renouvelés en 1974 n’ont jamais prévu de base militaire au Cameroun.

Pour approfondir :   Christian Tumi : « Ceux qui soutiennent Biya en public se plaignent de lui en cachette »

Ce n’est donc pas l’exploit d’aucun gouvernement post coloniale Camerounais.

C’est l’œuvre des combattants et nationalistes camerounais de l’Upc qui avaient réussi au prix de leur sang à pousser la France à quitter militairement le Cameroun.

Respectez au moins ce sang versé de nos martyrs en reconnaissant leur victoire.

C’est un crime contre leur mémoire de l’attribuer à toute autre personne.

Christian Ntimbane Bomo

Société Civile des Réconciliateurs.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eveque Camer

Affaire Martinez Zogo : Un évêque prédit la libération de Jean Pierre Amougou Belinga

Esso Laurent

Jacques Ebwea sur l’affaire Martinez Zogo : « J’aurais été heureux que le Ministre Laurent Esso fasse une sortie »