in

Armand Okol accuse Paul Atanga Nji de vouloir détruire le PCRN

Outre le ministre de l’Administration territoriale, il dénonce aussi plusieurs pressions des autres membres du gouvernement.

Okol Cam

Dans un communiqué ce vendredi 15 décembre 2023, Armand Okol, le Secrétaire national à la Communication de cette formation politique de l’opposition fait une mise au point sur la question. « Le PCRN a été informé de la tenue, le jeudi 14 décembre 2023 dans un établissement hôtelier de Yaoundé, d’une rencontre entre la presse et l’ex-président National du Parti, Monsieur KONA Robert, avec le soutien évident de personnes et personnalités de/dans l’ombre », dénonce Armand Okol. Il informe par ailleurs, que le titre : « Président fondateur » n’existe pas dans les statuts du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN).

Les militants du PCRN observent avec calme, sérénité et responsabilité ces agissements scandaleux et marginaux. « Alors que le congrès du PCRN est interdit à Kribi pour menaces de troubles à l’ordre public, Monsieur KONA, à notre grand étonnement a obtenu un récépissé de déclaration du Sous-préfet de Yaoundé 1er en sa qualité de « Président Fondateur », une fonction qui ne figure ni dans les Statuts originels du parti qui datent de 2003, encore moins dans les Statuts révisés du Congrès Extraordinaire de Ngaoundéré en 2022 qu’il a par ailleurs paraphé », lit-on ici.

Pour approfondir :   Cameroun : Le record de longévité des entraîneurs à la tête des Lions indomptables

Des agissements scandaleux et marginaux

« Cette réunion publique a notamment été ponctuée d’une mise en scène dont le but était manifestement de renvoyer l’image d’un Parti Politique faisant l’objet de divisions internes ou de tensions entre militants. Nous affirmons qu’il n’en n’est rien. Les manœuvres confusionnelles orchestrées par le ministère de l’Administration territoriale et les pressions multiformes de plusieurs membres du gouvernement pour porter atteinte au bon fonctionnement du PCRN sont évidentes pour tous. Les militants du PCRN observent avec calme, sérénité et responsabilité ces agissements scandaleux et marginaux », conclut le Secrétaire National à la Communication.

Pour approfondir :   Olivier Bibou Nissack : « Je reste porte-parole du MRC »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ntimbane Bomo Christian

Cameroun : Bomo Ntimbane invite les acteurs politiques et de la société civile à se mobiliser pour exiger l’adoption d’un code des associations

Anne feconde Noah

Pour Anne Feconde Noah, Cabral Libii reste le président du PCRN