in

Après OTS, des enseignants annoncent un nouveau mouvement de grève baptisé « Ecole morte »

Cette action de revendications devrait débuter le 18 avril prochain, a appris Lebledparle.com.

Greve enseignants Cameroun

Le Syndicat des enseignants du Cameroun pour l’Afrique (Seca) entend lancer un mouvement de grèves eu au traitement réservé au instituteurs des enseignements généraux et techniques au Cameroun le 18 avril à venir, soit un jour après la rentrée du second semestre prévu le 17 de ce mois.

Selon les chiffres du Seca, il existe actuellement près de 25 000 instituteurs formés dans les Ecoles normales d’Instituteurs de l’Enseignement Technique (Eniet) qui attendent en vain être recrutés. « Au départ, cette formation incluait une prise en charge par l’État. Mais avec les difficultés économiques consécutives à la crise économique des années 1990, les autorités camerounaises ont dû abandonner l’intégration intégrale et systématique de ces instituteurs de l’enseignement technique et professionnel », peut-on lire dans la sortie du mouvement syndicaliste cité par le site ô Camer.

Pour approfondir :   La gendarmerie nationale démantèle une clinique spécialisée dans les interruptions volontaires des grossesses à Yaoundé

Quand OTS poussait le gouvernement à réagir

Après le Mouvement « On a trop souffert » (OTS) lancé le 22 février 2022, le Minforpra a avait procédé au traitement rapide des dossiers d’intégration. « Nous avons reçu d’importantes quantités de dossiers venant du Minesec (ministère des Enseignements secondaires, Ndlr), et dans une moindre mesure du Minedub (ministère de l’Éducation de base, Ndlr). Entre le 14 février et la fin du mois d’avril, on a reçu presque 18 000 dossiers des enseignants de quelques autres fonctionnaires ou agents de l’État », avait déclaré Joseph Anderson Le

Pour approfondir :   Peguy Meyong démissionne de Vision 4 pour s’installer en France

Les revendications du Seca espèrent comme celles de mouvement OTS, faire bouger les lignes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Biya Paul USA Africa leader Summit

Eric Essono Tsimi : « Paul Biya pourrait connaître un bouleversement majeur, marquant la fin de sa longue vie de président »

paul biya et ferdinand ngoh ngoh

Covidgate : Accusé d’avoir fait perdre 2 milliards à l’Etat, Ferdinand Ngoh Ngoh auditionné au TCS