in

Après les Etats Unis, l’Union européenne demande la libération de Maurice Kamto

Kamto UE

Dans une déclaration de la haute représentante de l’Union européenne ( UE) ce 05 mars 2019, Federica Mogherini, au nom de l’UE, s’inquiète de la détérioration de la situation politique et sécuritaire au Cameroun, a constaté Lebledparle.com


Kamto UE
Drapeau UE et Maurice Kamto – DR

Federica Mogherini qui condamne dans un premier temps «  l’arrestation et la détention prolongée de plusieurs dirigeants d’un parti de l’opposition, dont son leader Maurice Kamto, et d’un nombre important de manifestants et de sympathisants », se dit également inquiète de la montée du discours de la haine dans certains médias.

« L’arrestation et la détention prolongée de plusieurs dirigeants d’un parti de l’opposition, dont son leader Maurice Kamto, et d’un nombre important de manifestants et de sympathisants, ainsi que l’ouverture de procédures disproportionnées à leur encontre devant la justice militaire, accroît le malaise politique au Cameroun. L’état de droit demande une justice équitable et la libération des détenus à l’encontre desquels des preuves probantes ne peuvent être présentées. » Déclare l’Union européenne qui évoque aussi la persistance des violences dans la zone anglophone.

Pour approfondir :   L’ART donne un délai de 3 jours à Orange Cameroun pour se conformer 

Elle estime également que,  « La réponse aux défis importants auxquels le pays est confronté ne pourra que passer par un dialogue politique inclusif et dans un contexte de respect des libertés fondamentales et l’Etat de droit. »

Un jour avant cette sortie de l’UE,  le sous-secrétaire d’Etat américain a lui aussi demandé la libération de Maurice Kamto « Le gouvernement camerounais assure qu’il a été arrêté et emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense vraiment qu’il serait très sage de le libérer. Parce que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques et cela est inacceptable. Ses militants et lui doivent être libérés et nous ne passerons pas par 4 chemins pour le dire », a expliqué le chargé des Affaires africaines de Donald Trump, ce 05 mars lors de son passage en France et en Belgique au micro de Radio France international (RFI). Il a entamé une tournée africaine le 04 mars.

Pour approfondir :   Jean Baptiste Atemengue : « Le RDPC ne gère pas le PCRN »

Entre temps, le procès de Maurice Kamto suit son cours à Yaoundé. Convoqué abruptement ce mardi 05 mars 2019 par le Tribunal militaire de Yaoundé alors qu’il y était attendu au tribunal de grande instance ce mercredi, Maurice Kamto s’est vu finalement indiquer par les magistrats militaires qu’ils sont compétents pour le juger ainsi que la centaine d’autres personnes arrêtées, malgré l’opposition de ses avocats et lui-même.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Momo UE

L’union européenne condamne les propos tenus par Jean De Dieu Momo sur la CRTV

Serge Cyrille Didier Badjeck

Décret : Paul Biya remplace Didier Badjeck par Cyrille Atonfack à la division de la Com. du ministre de la défense