in

Akeré Muna : « Au grand dialogue national, ils voulaient des spectateurs et non des participants »

Akeré Muna : « Au grand dialogue national, ils voulaient des spectateurs et non des participants »

Akere Muna a été l’invité exceptionnel dans la rubrique “on refait le Cameroun sur équinoxe matin” ce mercredi 2 octobre 2019. L’ancien bâtonnier, ancien candidat à la présidentielle 2018 et coordonnateur du mouvement now répond aux questions de Mbombog Mbengan Carine Sontia et Éric Fopoussi sur sa démission du dialogue national.


Akeré Muna : « Au grand dialogue national, ils voulaient des spectateurs et non des participants »
Akere Muna – DR

Il a claqué la porte parce qu’il se sentait comme spectateur. « A ce grand dialogue national, ils voulaient des spectateurs et non des participants. Je ne suis pas un spectateur moi », déclare Akere Muna ce matin sur radio Équinoxe.

« Je demande au président de la république de laisser le Cardinal Tumi faire sa conférence générale anglophone. Et après on fera un dialogue avec eux », souhaite Akere Muna ce matin sur Radio Equinoxe.

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun Akere Muna explique les raisons de la suspension ce lundi de sa participation au GDN. Alice Sadio, Jean Jacques Ekindi, et Célestin Bedzigui, trois autres leaders politiques se sont aussi retirés ce mardi.

Ci-dessous, la déclaration sur le Grand Dialogue National.

Akeré Muna : « Au grand dialogue national, ils voulaient des spectateurs et non des participants »

Akeré Muna : « Au grand dialogue national, ils voulaient des spectateurs et non des participants »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Saint-Eloi Bidoung : La légion RDPC saute sur le Grand Dialogue National (Coup de gueule)

    Saint-Eloi Bidoung : La légion RDPC saute sur le Grand Dialogue National (Coup de gueule)

    Cameroun/Politique : Pour Jean Bruno Tagne, le Sultan doit démissionner du RDPC pour montrer qu'il n'est pas content

    Cameroun/Politique : Pour Jean Bruno Tagne, le Sultan doit démissionner du RDPC pour montrer qu’il n’est pas content