in

Cameroun : Les Sénateurs du SDF et du RDPC réclament l’application des résolutions du Grand dialogue national

Cameroun : Les Sénateurs du SDF et du RDPC réclament l’application des résolutions du Grand dialogue national

S’adressant extraordinairement à la nation le 10 septembre 2019, le président de République avait convoqué un grand dialogue national. Ces assises qui se sont tenues du 31 septembre au 4 octobre 2019 visaient à apporter des solutions aux multiples crises que traverse le Cameroun.

Cameroun : Les Sénateurs du SDF et du RDPC réclament l’application des résolutions du Grand dialogue national
Les sénateurs SDF au hall du palais des Congrès (c) Droits réservés

Un mois après, les résolutions prises dans le cadre de ce dialogue tardent à être implémentées. Un silence qui suscite plus d’une interrogation sur la scène politique nationale.

La session parlementaire qui s’est ouverte le mardi 12 novembre 2019 a été une occasion pour les élus de la nation. Lebledparle.com apprend que les parlementaires du parti au pouvoir (RDPC), et ceux de l’opposition sont unanimes.  Ils insistent davantage sur la présentation d’un projet de loi portant sur le statut spécial des régions anglophones.

Selon nos informations, le gouvernement a déjà déposé quatre projets de loi sur la table des députés dans le cadre de la session parlementaire ouverte le 12 novembre 2019. Le premier texte porte sur l’amendement du Code pénal adopté le 12 juillet 2016, avec l’introduction de l’« Outrage à la tribu ».

Les autres projets de loi portent sur les ratifications : le protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant, le texte relatif à la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants, et celui portant sur des amendements aux statuts de l’Organisation mondiale du Tourisme.

Jusque-là, aucun de ces textes ne fait référence à la mise en œuvre des principales recommandations du Grand Dialogue national. Une situation qui préoccupe les parlementaires : « Lorsque le gouvernement a convoqué le Grand Dialogue national, nous avons accepté de participer. Mais plus d’un mois après, il n’y a pas de suite. Ni en ce qui concerne le statut spécial pour les régions anglophones, ni les autres résolutions qui devraient permettre de calmer les esprits », s’offusque Vanigansen Mochiggle, sénateur SDF du Nord-Ouest.

La préoccupation est analogue pour certains élus de la majorité présidentielle. « C’est nécessaire que les résolutions du Grand Dialogue national occupent une bonne partie de notre débat au Sénat, les populations nous regardent », affirme Charles Mbela Moki, sénateur RDPC de la région du Sud-Ouest.

Face à ces demandes, d’autres parlementaires du parti au pouvoir soutiennent que la session en cours permettra de mettre en œuvre les recommandations des assises de Yaoundé.

 « À l’issue du Grand Dialogue national, nous avons proposé des solutions pour apporter des réponses dans nos régions, surtout celles du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. C’est cette session qu’on attendait pour mettre en œuvre ces résolutions », argumente Grégoire Mba Mba, sénateur RDPC de la région du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Le Ministre de la santé salue l’opération réussite deux sœurs siamoises

    Cameroun : Le Ministre de la santé salue l’opération réussite deux sœurs siamoises

    Bassogog : « Oui, c’est toujours pour moi un rêve de revenir en Europe»

    Bassogog : « Oui, c’est toujours pour moi un rêve de revenir en Europe»