in

Affrontement intercommunautaire à Kousseri : Le FDC de Denis Emilien Atangana se prononce

Affrontement inter communautaire

L’affrontement a déjà fait une vingtaine de morts entre Arabes Choas, Mousgoum et Massa dans le Logone-Birni, région de l’Extrême-Nord Cameroun a suscité la réaction du Front des démocrates camerounais (FDC).

Affrontement inter communautaire
Dégats des affrontements entre communautés à l’Extrême-Nord –

Le président du FDC demande aux peuples de se retenir et de barrer la route à la violence. « Le Front des Démocrates Camerounais (FDC) est très préoccupé par le conflit opposant certaines communautés dans le Département du Logone et Chari dépuis quelques jours. Cette situation qui a déjà provoqué des pertes en vie humaines, des dégâts matériels et plus de 30 milles déplacés vers le Tchad, le FDC appelle les différentes communautés à la retenue et d’arrêter de recourir à la violence au moment où notre pays fait face à des tensions et menaces sécuritaires multiformes », écrit-il dans une réaction publiée sur Facebook, le vendredi 10 décembre 2021.

Il invite le gouvernement à prendre les mesures appropriées pour mettre fin à la guerre intercommunautaire. « En plus, le FDC demande au Gouvernement Camerounais de prendre toutes les mesures légales d’urgence pour rétablir le Calme et la Sécurité entre  les Communautés en conflit et créer des conditions d’un Dialogue Franc devant conduire à une Paix durable dans ces localités », ajoute-t-il en souhaitant ses condoléances aux familles des décédés et une bonne guérison aux blessés.

Pour rappel, dans un communiqué publié le jeudi 9 décembre 2021, le Conseil des Imams et Dignitaires Musulmans du Cameroun appelle à une résolution pacifique du conflit entre Arabes Choas, Mousgoum et Massa dans le Logone-Birni, région de l’Extrême-Nord.

Le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord  Midjiyawa BAKARI et les chefs traditionnels du premier degré de la région vont se rendre à Kousseri ce vendredi 10 décembre pour s’enquérir de la situation et trouver des solutions pérennes pour que de telles attaques ne surviennent plus.

Du côté du Tchad, on dénombre près de 30.000 déplacés qui ont fui les affrontements dans l’Extrême-Nord du Cameroun pour se réfugier au Tchad voisin. Mahamat Idriss Deby Itno appelle la communauté internationale à agir en urgence pour une aide humanitaire pour ses réfugiés  de cette guerre intercommunautaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affrontements à Kousseri : Le Conseil des Imams et dignitaires musulmans du Cameroun appellent à une résolution pacifique du conflit

mincommerce ciment

Le gouvernement dit non à la hausse du prix du ciment