in ,

Affaire Bopda : l’animatrice télé Caroline Gaya vole au secours de Coco Emilia

Suite aux récentes déclarations dans un direct de Nzui Manto impliquant Biscuit de Mer dans un réseau de placement de jeunes filles avec le présumé prédateur sexuel Hervé Bopda, l’animatrice télé Caroline Gaya a rapidement pris la parole ce vendredi 26 janvier 2027 sur sa page Facebook pour défendre Biscuit de Mer.

Caroline Gaya et Coco Émilia © Droits réservés
Caroline Gaya et Coco Émilia © Droits réservés

Alors que le mouvement « Stop Bopda » gagne en ampleur, des personnalités du Showbiz telles que Biscuit de Mer, également connue sous le nom de Coco Emilia, se retrouvent citées dans des allégations de complicité avec le présumé prédateur sexuel Hervé Bopda, selon les dires du lanceur d’Alertes et blogueur, Nzui Manto.

Caroline Alfred Ngayap s’est exprimée vivement ce vendredi 26 janvier 2024 pour réfuter les accusations portées à l’encontre de Biscuit de Mer. Dans ses déclarations, elle a catégoriquement démenti toute implication de Biscuit de Mer dans un supposé réseau de placement de jeunes filles, tel que relayé par Nzui Manto dans son direct Mercredi dernier.

Pour approfondir :   D’banj qualifié de "coureur de jupons légendaire" par un journal anglais

Selon Mme Ngayap, la photo incriminée aurait été prise lors du tournage de son émission « Fashion Tv » sur la chaîne Privée Cameroinsiee Equinoxe Tv, où des mannequins portaient simplement la collection de Biscuit de Mer. De surcroît, elle a également annoncé son intention de publier l’intégralité de l’émission pour éclaircir toute confusion à ce sujet.

Ces révélations interviennent alors que le mouvement « Stop Bobda » continue de gagner en traction, mettant en lumière plus de 73 temoignages accusant Hervé Bopda. Dans ce contexte tendu, les déclarations de Mme Ngayap visent à défendre l’intégrité de Biscuit de Mer et à clarifier les circonstances entourant la fameuse photo.

Pour approfondir :   Le patron de Kerel Kongossa dévoile toute la vérité sur l’affaire Peupah Zouzoua

D’ailleurs dans toujours dans ce même sillage, 22 femmes las d’attendre que justice soit faite ont envoyé une lettre au Gouvernement Camerounais afin de remédier à cette polémique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre écrite au gouvernement © Droits réservés

Affaire Bopda : 22 femmes Camerounaises demandent au Gouvernement de réagir

Rigo Song

Rigobert Song après l’élimination « c’est en commettant des erreurs que l’on grandit »