in

Adolphe Minkoa She : « Les Universités ont un rôle essentiel à jouer dans la résolution de la problématique de la paix en Afrique de l’Ouest et centrale »

Adolphe Minkoa She conference
Adolphe Minkoa She (c) Droits réservés

« La fabrique inclusive en Afrique de l’Ouest et centrale ». C’est le thème d’une conférence ouverte le mercredi 21 juillet 2021 à Yaoundé à  l’hôtel Hilton. L’initiative est de l’université de Yaoundé II et la fondation Konrad Adenauer Stiftung  à travers son Programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique subsaharienne (SIPODI).

Adolphe Minkoa She conference
Le Pr Adolphe Minkoa Shé, lors de son discours d’ouverture des travaux de la conférence régionale sur la paix et la sécurité en Afrique centrale et de l’Ouest le mercredi 21 juillet 2021 à l’Hôtel Hilton de Yaoundé – DR

La cérémonie d’ouverture,  a été coprésidée par le Recteur de l’Université de Yaoundé  II, le Pr. Adolphe Minkoa She et M. Roland Stein, représentant Résident de la Konrad Adenauer.

Conference konrad uy2
le Recteur de l’Université de Yaoundé II, le Pr. Adolphe Minkoa She et M. Roland Stein, représentant Résident de la Konrad Adenauer – DR

La conférence régionale co-organisée par la fondation Konrad Adenauer Stiftung et l’université de Yaoundé II, les 21, 22 et 23 juillet 2021, vise à rebâtir une paix durable en Afrique. Les travaux des  intervenants (universitaires, experts, membres de la société civile, parlementaires…)  visent à faire l’état des lieux du niveau d’inclusivité dans la production de la paix en Afrique de l’Ouest et centrale en vue de préparer les réponses politiques et sociales adaptées.

Prétexte de la conférence

Le Représentant Résident de la Konrad Adenauer Stiftung, il a indiqué le contexte de cette conférence régionale et le rôle de la fondation qu’il dirige au Cameroun. Les pays de l’Afrique de l’Ouest et du centre sont traversés par la montée sans précédent  de  l’insécurité et il faut faire quelque pour  endiguer cela. «  L’Afrique de l’Ouest et centrale font face plus que jamais à des défis sécuritaires […] La montée vertigineuse de la violence liée à la menace terroriste permanente compromet progressivement la construction quotidienne d’un ordre de paix, de sécurité et de stabilité au sein de nos Etats. La Konrad Adenauer Stiftung a pour objectif la promotion de l’intégration régionale en matière de paix et de sécurité, la coopération internationale à travers la formation, l’analyse des politiques de sécurité et de paix ainsi que le dialogue entre les acteurs », a déclaré M. Roland Stein.

 

representant konrad
M. Roland Stein, représentant Résident de la Konrad Adenauer

La place de l’université dans la résolution des conflits en Afrique

Dans son propos de circonstance, le Recteur de l’université de Yaoundé II  a souligné le rôle de l’université dans la résolution des conflits en l’Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale : « Les Universités ont un rôle essentiel à jouer dans la résolution de la problématique de la paix en Afrique de l’Ouest et centrale. Leur contribution touche la compréhension des menaces de la paix, à la formalisation et l’actualisation des instruments d’anticipation, de gestion et de résolution des crises permettant de guider l’action des organismes et institutions en charge de la gestion opérationelle des crises au sein des Etats », a relevé le Pr Adolphe Minkoa Shé dans son discours d’ouverture des travaux.

Pour approfondir :   Rentrée scolaire 2021-2022 : Dix éditeurs accusés de fraude de manuels scolaires dans trois villes

 

participants conference
Les participants à la conférence – DR

Les échanges qui vont durer 3 jours mobilisent une cinquantaine d’experts venus des pays d’Afrique de l’Ouest et centrale et d’autres pays à travers le monde.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Colibri Calibro

Calibri Calibro apporte la preuve de ses origines camerounaises : «Allez demander à Mbarga Nguele pourquoi il a signé ma Cni»

Abe Claude V4

Le CNJC, faction André Marie Dibamou condamne les propos « tribalistes » de Claude Abé