in

Accident de Bafoussam : Le ministre des transports sanctionne les responsables du drame

Fombot cam

Un accident a eu lieu le dimanche 9 août 2020 à 6h, au niveau de Banefo sur l’axe Bafoussam-Foumbot à l’Ouest Cameroun.


Fombot cam
Etat du véhicule accidenté (c) Droits réservés

Le bilan officiel de ce drame fait un état de douze morts et soixante blessés.

Dans un communiqué du ministre des Transports qui date du lundi 10 août 2020, Lebledparle.com apprend que l’accident impliquait un véhicule de marque Toyota Dyna 300 immatriculé NW 0953 F, appartenant à Ngoh Albert et conduit par Nembot Calvin.

Selon les dernières enquêtes, le ministre des Transports Ngalle Bibehe révèle que le bus qui a fait une vingtaine de morts sur l’axe Bafoussam-Foumbot était affrété au transport des marchandises, et non des personnes.

Pour approfondir :   Cameroun : 50.000 FCFA pour intégrer l’Académie Nationale de Football

Jean Ernest Ngalle Bibehe Masséna décide par conséquent du «retrait de la carte grise afférente au véhicule, pour exercice de transport clandestin, du retrait du permis de conduire et de l’interdiction de monsieur Nembot Calvin à se présenter à un examen de permis de conduire pour une durée de cinq ans pour violations graves et manifestations de la règlementation en vigueur.» D’autres sanctions pourront tomber au fur et à mesure que les enquêtes vont avancées.

Pour approfondir :   Camus Mimb tacle les critiques après l'élimination des lionnes indomptables

Dans son communiqué, le mintransport revient sur l’accident survenu samedi 8 août dans la localité d’Ediki sur l’axe Kumba-Buea. Un choc entre deux véhicules de transport de personnes, qui a laissé deux morts sur le carreau.

                                            


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pasteur coronavirus canidat aux examens ports de masque

Coronavirus : Le pasteur ayant interdit aux élèves d’arborer le masque pour passer l’examen du BEPC s’explique

Alassane Ouattara et Guillaume Soro

Guillaume Soro : « Ouattara s’était engagé devant moi à ne pas faire un 3ème mandat »