in

800 fous évacués des rues de Yaoundé en l’espace de 3 ans

La ville de Yaoundé fait le point de l’opération « Zéro malade mental dans les rues de Yaoundé ».

Fous
Fou à Yaoundé-DR

Dans le cadre de l’opération « Zéro malade mental dans les rues de Yaoundé »,  lancée en 2021, la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) a annoncé avoir secouru plus de 800 personnes souffrant de troubles mentaux et errant dans les rues de la capitale politique.

Cette initiative, menée en collaboration avec le ministère de la Santé publique (Minsanté), vise à offrir une prise en charge médicale et un accompagnement social à ces personnes vulnérables. Depuis son lancement, 819 personnes ont été recensées, dont 693 ont pu être libérées et réintégrées dans la société après avoir reçu des soins appropriés.

Un dispositif de prise en charge complet

Les malades mentaux secourus sont d’abord transférés à l’hôpital Jamot pour y recevoir des soins médicaux et un suivi psychologique. Une fois leur état stabilisé, ils sont hébergés dans un pavillon dédié au sein de l’hôpital, baptisé « Village de l’amour », où ils bénéficient d’un accompagnement social et d’une réinsertion progressive dans la vie quotidienne. La CUY assure également un suivi à domicile des patients guéris ou stabilisés qui ont pu retrouver leurs familles. Cette méthode permet de s’assurer qu’ils ne rechutent pas et de leur apporter une aide si nécessaire. La Communauté urbaine entend poursuivre leurs efforts dans ce domaine en renforçant les moyens alloués à ce programme et en sensibilisant davantage les populations aux questions de santé mentale.

Pour approfondir :   Denis Nkwébo : « Que les membres du gouvernement de Paul Biya arrêtent donc de financer la presse à gage »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une entreprise ivoirienne obtient le marché de sécurisation des visas électroniques au Cameroun

Paepis

La livraison du Projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Yaoundé toujours attendu, 7 ans après son lancement