in

Yaoundé : un enfant décède suite à une violente bastonnade de ses parents

Le drame s’est déroulé au quartier Tsinga dans la capitale politique camerounaise, le 19 novembre 2023.

enfant image

La ville de Yaoundé a été le théâtre d’un infanticide dans une famille de du quartier Tsinga. Le dénommé Ngongang Evra Nathan, un élève en classe de 4ème Espagnol au Lycée de Tsinga, est mort des suites de violence parentale. Le jeune Nathan n’a pas survécu aux sévères corrections et aux bastonnades infligées par ses propres géniteurs.

Les faits remontent au 19 novembre 2023, selon les informations du lanceur d’alerte Paul Chouta. Les parents du jeune garçon, mécontents de son comportement, l’ont violemment battu, causant des blessures si graves qu’il n’a pas pu survivre. Malgré une prise en charge d’urgence à l’hôpital, Nathan n’a pas survécu aux traitements inhumains qu’il a subis de la part de ses parents.

Pour approfondir :   CAN U23 : La sentence tranchant le litige au fond reste attendue

Quand la violence prend de l’ampleur au Cameroun

Cet acte de violence extrême contre un enfant suscite l’indignation et la condamnation au sein de l’opinion publique. Ce d’autant plus que le 18 novembre 2023, Diane Yangwo enseignante au lycée de Nylon à Douala, est morte dans des circonstances similaires, tuée par son propre mari violent. Les organisations de défense des droits de l’enfant, ne manque pas de sensibiliser et d’éduquer les parents sur des méthodes d’éducation non violentes et le respect des droits fondamentaux des enfants. Le Cameroun a d’ailleurs célébré comme la plupart des pays du continent, la journée internationale dédiée à l’enfant africain célébrée le 16 juin de chaque année.

Pour approfondir :   L’intégralité du message de Serge Espoir Matomba aux camerounais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un gagnant 1xbet

Un homme chanceux de Guinée a gagné plus de 550 000 dollars grâce à un pari sportif !

Ngannou Francis

Francis Ngannou accueillit en grande pompe à Côte d’Ivoire où il doit inspirer la jeunesse du pays