in

Violence : Une athlète camerounaise poignardée par son ex-copain en Belgique

Fanny Photo

Selon les sources concordantes, Fanny Laure Appes Ekanga a été poignardée par son ex-compagnon en Belgique ce 13 février 2020.

Fanny Photo
(c) Droits réservés

Selon Camroun.Sport.com, la soirée de ce jeudi n’a pas été paisible pour la sprinteuse camerounaise Fanny Laure Appes Ekanga. Pour cause, dans un train entre Rhode-Saint-Genèse et Linkebeek, près de Bruxelles en Belgique, elle a été poignardée « dans le dos » par le nommé Xavier B, son ex compagnon alors que la sportive âgée de 30 vaquait à ses occupations journalières.

Le bourreau a utilisé le « couteau » pour commettre son forfait mais fort heureusement, la victime a été prise en charge de toute urgence et conduite à la clinique Sainte-Elisabeth à Bruxelles où « elle a pu sortir dans le courant de l’après-midi », indique Cameroun. Sport.com

Le montois a ensuite pris la poudre d’escampette et continue d’être recherché.

Jalousie

Selon nos confrères, c’est une histoire de jalousie qui explique l’acte posé par l’ex-copain de Fanny. En effet, les deux ex tourtereaux se sont séparés l’un de de l‘autre il y a déjà des mois. Une séparation que le mec n’entend pas d’une bonne oreille et continue de manifester des crises de jalousie.

Harcèlement

D’abord, « L’ex-compagnon jaloux avait déchiré le passeport de l’athlète » alors qu’elle s’apprêtait à participer au championnat d’Afrique des Nations avec le Cameroun.

 Comme si cela ne suffisait, Xavier ne s’est pas abstenu de publier les photos de son ex sur la toile, faire des menaces à son lieu de travail et il a même « tenté de l’écraser en voiture », peut-on lire.

Lebledparle.com apprend également que la victime a déposé plusieurs plaintes qui jusqu’ici n’ont pas encore réussi à inquiéter son bourreau.

Performances sportives

Pour rappel, Fanny Laure Appes Ekanga a représenté les couleurs du Vert-Rouge-Jaune aux Jeux du Commonwealth de 2010 et 2018. Elle avait également représenté son pays aux jeux de la francophonie Abidjan 2017 en Côte d’Ivoire. La compatriote de François Mbango a occupé le 6ème prang pour le 4×100 mètres femmes aux Jeux du Commonwealth 2018.

Elle qui nourrissait l’espoir de prendre part aux jeux olympiques de Tokyo 2020 peut voir sa carrière un peu menacée.

Vivement que la police belge poursuive les enquêtes afin que justice soit faite sur cette affaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    martial owona perd sa fille

    Cameroun : Martial Owona menace la Brigade Antisardinard après les attaques contre Ernest Obama

    Embiiid

    Basketball : Siakam, Embiid et Mouté à Bidias snobent la sélection nationale