in

Education civique : Un nouveau Programme National adapté en cours d’élaboration

education civique

C’est ce qui ressort de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du programme National d’Education civique par le Réarmement moral, civique et entrepreneurial présidé par le Ministre de la jeunesse et de l’Education Civique accompagné d’autres membres du gouvernement, le 28 octobre 2021 à l’Hôtel Mont Fébé de Yaoundé.

education civique
cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du programme National d’Education civique par le Réarmement moral, civique et entrepreneurial présidé par le Ministre de la jeunesse et de l’Education Civique accompagné d’autres membres du gouvernement, le 28 octobre 2021 à l’Hôtel Mont Fébé de Yaoundé – DR

S’inspirant du programme National d’éducation civique élaboré en 2015, le Programme National d’Education civique par le Réarmement moral, civique et entrepreneurial en abrégé « PRONEC-REAMORCE », est un outil qui se veut plus inclusif et adapté aux mutations sociales pour une restauration effective des valeurs citoyennes au Cameroun. Ainsi, dans son discours de circonstance, le ministre Mounouna Foutsou a réaffirmé la volonté du gouvernement de lutter contre l’incivisme. «  nous devons faire face à la menace sans cesse croissante de l’incivisme, marquée par une dégradation chez de nombreux citoyens, du sens de l’Etat , des institutions républicaines et des hommes qui les incarnent, de l’engagement patriotique, de l’éthique et la moralité », indique le Minjec. Cet atelier est ainsi, une occasion de s’appesantir sur les moyens de résolution des maux qui minent la société sur le plan éducatif et ce, à tous les niveaux. « Ce programme a pour cible toutes les couches sociales », fait savoir Mounouna Foutsou.

La grande innovation de ce programme est l’introduction du volet entrepreneurial car au sens du Ministre de la jeunesse et de l’Education Civique, « il faut que l’éducation civique soit accompagnée, des alternatives d’insertion pour la jeunesse vulnérable ».

La méthodologie de l’élaboration de ce document a également été présentée tour à tour par différents orateurs. On note ainsi que six domaines ont été choisis, au rang desquels, le patriotisme, le vivre-ensemble, l’intégrité dans les comportements, l’extrémisme violent, l’ouverture à l’international et la modernité à travers les différents réseaux communicationnels. « Le document qui est en train d’être validé est une boussole qui permettra à chaque secteur identifié, de produire des contenus de programmes spécifiques liées aux réalités de ce secteur », indique le Dr Daniel Ngoa Nguele, l’un des experts de l’équipe technique.

Cette cérémonie a connu la participation de plusieurs membres du gouvernement à l’instar de Pauline Nalova Lyonga des enseignements secondaires, Laurent Serge Etoundi Ngoa, de l’Education de base, Issa Tchiroma Bakary de l’emploi et de la Formation professionnelle et de Ngalle Bibehe, ministre des Transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    LMK ABK

    [Tribune] Louis-Marie Kakdeu : « La Compagnie Fermière camerounaise ne vient pas être la plus grande ferme industrielle du Cameroun »

    Sam Etoo

    Christelle Nadia Fotso à Samuel Eto’o : « Si vous êtes élu, vous ferez le job comme vos prédécesseurs »