in ,

Vidéo : Pourquoi Emilio Nsue, meilleur buteur de la dernière CAN est sanctionné par la FIFA ?

Emilio Nsue, sacré meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024 avec cinq buts, a disputé pendant 11 ans des matchs avec l’équipe nationale de Guinée équatoriale, sans en avoir l’autorisation, selon la FIFA.

Emilio Nsue est l'ancien de la sélection de Guinée equatoriale
Emilio Nsue est l'ancien de la sélection de Guinée equatoriale (c) Lebledparle.com

De mars 2013 à janvier 2024, l’attaquant a joué 42 matchs et marqué 23 buts sous les couleurs guinéennes. Cependant, cette participation a été jugée illégale par la commission de discipline de la FIFA, qui a rendu publique sa décision le 3 juin dernier.

Nsue, né à Palma de Majorque en Espagne d’une mère espagnole et d’un père équato-guinéen, a débuté sa carrière internationale avec les équipes de jeunes de l’Espagne, jouant notamment à l’Euro Espoirs en 2011. Il avait par la suite demandé un changement de nationalité sportive, une requête que la FIFA avait refusée. À l’époque, il fallait posséder la double nationalité avant le premier match international et obtenir l’autorisation de la FIFA, des conditions qui n’avaient pas été remplies par Nsue.

Pour approfondir :   Le top 5 des joueurs camerounais actuellement au chômage avec plusieurs cadres

Malgré ce refus, Nsue a continué à jouer pour la Guinée équatoriale. Après ses premiers matchs avec la sélection, la FIFA s’est saisie du dossier en 2013, imposant des sanctions telles que des amendes et deux matchs perdus sur tapis vert. Ces mesures n’ont pas empêché Nsue de poursuivre sa carrière avec l’équipe nationale, allant même jusqu’à devenir capitaine.

Ce n’est qu’en 2024 que la FIFA a rouvert le dossier, infligeant deux nouvelles défaites sur tapis vert à la Guinée équatoriale pour les matchs de qualification à la Coupe du monde 2026 contre la Namibie et le Liberia. Malgré ces sanctions, la carrière internationale de Nsue s’est terminée après la CAN, marquée par ce scandale administratif.

Pour approfondir :   Issa Tchiroma Bakary aux députés juniors : « Vous devez avoir des métiers et être formés »

Cette situation rocambolesque démontre les complexités des règles de la FIFA concernant les changements de nationalité sportive et souligne les défis administratifs auxquels sont confrontées les fédérations nationales.


1 Comments

Leave a Reply
  1. C’est la blague !
    Pendant 11 ans, il a joué à l’équipe nationale de Guinée Équatoriale alors qu’il ne devait pas le faire aux yeux et au nez de la FIFA, de la Caf et de toutes les fédérations de football.
    Il faut plutôt sanctionner la FIFA. La fifa doit dédommager ce Luis Nsué et toutes les pays contre lesquels il a joué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choupo Moting2203

Choupo-Moting : « Nous sommes ici pour jouer au football et non pour faire la politique »

Miss Cameroun 2023 Issie Princesse

Miss Cameroun 2024 : La date de la finale nationale « glisse »