in

« L’outil global productif n’a pas été touché », rassure Pierre-Yve Boissinot, directeur de l’imprimerie de la Banque de France à Chamalières

CFA

L’incident est survenu dans la matinée du mercredi 9 février 2022, a appris Lebledparle.com des sources médiatiques.  

CFA
 L’imprimerie de la Banque de France à Chamalières (c) Droits réservés

L’imprimerie de la Banque de France à Chamalières a pris feu ce mercredi 9 février 2022 « peu après 10 heures », renseigne Financialafrik.com. D’après les propos de la préfecture rapportés par le site internet spécialisé sur l’actualité économique de l’Afrique, les flammes seraient parties d’un laboratoire de design de billets.

Le feu qui a été « circonscrit » a cependant affecté l’édifice et des personnes parmi les 387 personnes qui s’y trouvaient au moment de l’incendie. A vue d’œil, l’imprimerie qui fabrique les billets de Fcfa, monnaie utilisée par les pays de la zone Cemac et d’autres pays d’Afrique, a été endommagée. « Un premier bilan fait état de 24 personnes légèrement intoxiquées dont 4 transportées au CHU de Clermont-Ferrand », a appris Lebledparle.com du média en ligne.

Confié à lexpress.fr, le lieutenant-colonel des pompiers Mickaël Besseyrev se veut rassurant : «Il n’y a pas eu de victimes à déplorer si ce n’est quelques personnes incommodées par les fumées », déclare-t-il. Pour ce média, « 34 personnes ont été légèrement blessées » tandis que « 10 ont été évacuées au CHU dont 2 pompiers ». Le feu a été maîtrisé grâce à l’intervention de 70 sapeurs-pompiers et 24 engins mobilisés, a appris notre rédaction. 

En effet, à en croire le directeur du site Pierre-Yve Boissinot, l’incendie est parti d’une « pièce restreinte » et s’est propagé à un bâtiment de 300 m2 à la toiture percée. « Nous ne sommes pas inquiets car l’outil global productif n’a pas été touché. Il faudra mettre en place de mesures adaptées…Cela aurait pu être pire », a-t-il indiqué face aux médias.

Le préfet du Puy-de-Dome, Philippe Chopin, ignore pour l’instant, l’origine de l’incendie mais rassure tout comme le directeur du site, qu’une « enquête judiciaire » sera ouverte pour en savoir plus.

Bien que l’accident ait perturbé la circulation, l’autorité administrative rasure que les populations vivant aux environs du lieu du sinistre n’ont pas été affectées. Pour rappel, cet incident survient un an après que l’imprimerie qui fabrique plus 2, 5 milliards par an, a commémoré ses 100 ans d’existence.

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Banque de France

    L’imprimerie de la Banque de France qui produit le Franc CFA frappée par un violent incendie

    Le Sahel à l’épreuve des coups d’Etat militaires