in

Sérail camerounais : Des ministres accusés de « haute trahison » par le secrétaire général de la Présidence

Ngoh Ngoh ferdinand SGPR

Le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République (SGPR) Ferdinand  Ngoh Ngoh accuse l’actuel ministre des Finances Louis Paul Motaze, d’avoir bradé le patrimoine de l’Etat, dans une correspondance adressée au ministre en charge du Contrôle Supérieur de l’Etat en décembre 2018 et rendue publique dans l’édition ce 07 mars du quotidien Le Messager.

Ngoh Ngoh ferdinand SGPR
Ferdinand Ngoh Ngoh, SGPR – (c) DR

 « Ferdinand Ngoh Ngoh planifiait la chute de Motaze », a titré en sa Une principale le quotidien privé qui renseigne que, dans une note confidentielle adressée au ministre délégué à la Présidence chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat (CONSUPE) en décembre 2018, Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’Etat SGPR, charge plusieurs membres et anciens membres du gouvernement.

 « Urgence de l’intervention du Président de la République pour neutraliser les ministres des Finances Motaze Louis Paul et des Postes et Télécommunications Libom Li Likeng et de l’ancien ministre des Postes Biyiti Bi Essam pour haute trahison et intérêt dans un acte », est l’objet de la correspondance marquée du sceau confidentiel.

Pour approfondir :   [Edit] Le jeune député Agbwa Ntiba Eric n'est pas mort !

Selon le journal Le Messager, le SGPR dit « répercuter les hautes directives du Chef de l’Etat » en prescrivant « au CONSUPE (…), conjointement avec le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, les ministres des Finances, des Postes et Télécommunications, le Délégué Général à la Sûreté Nationale (DGSN), le Secrétaire d’Etat auprès du ministre délégué à la Présidence chargé de la gendarmerie  nationale et le directeur général de l’Agence de Régulations des Télécommunications (ART), ‘‘ de mettre sur pied une équipe interministérielle, en vue d’auditer les concessions faites aux opérateurs de la téléphonie mobile indiqués en objet ’’ ».

Le Messager souligne par ailleurs que Ferdinand Ngoh Ngoh appelle le CONSUPE à agir avec toute diligence.

La note, dit que les membres du gouvernement exposés « ont, dans une opération contre nature, concernant le renouvellement des licences et l’attribution des licences 4G de MTN, Orange et NEXTELL, bradé de celles-ci faisant au passage à l’Etat des centaines de milliards de FCFA afin de préserver les intérêts mafieux au détriment de ceux de l’Etat. Et ce, en dépit des réserves pertinentes émises par les services techniques du ministère des Postes. Cette gigantesque entourloupe est susceptible d’engager entourloupe est susceptible d’engager la sécurité de l’Etat par ces temps de crise sécuritaire ». En vertu de cela,  SGPR propose que le Chef de l’Etat ordonne la reprise à zéro des négociations, et que celles-ci soient encadrées par des personnes recommandables de la Présidence, auxquelles il faudra joindre le Directeur du Cabinet Civil.

Pour approfondir :   Cameroun : Un homme abat froidement son ex compagne à Sangmélima

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Michele Ndoki au Tribunal militaire rogne

Yaoundé : Passée par le Tribunal militaire, Michèle Ndoki rejoint Maurice Kamto et Cie en prison

Marie Therese Abena Ondoa

Marie Thérèse Abena Ondoa : « J’invite les femmes à fêter dans la dignité »