in

Roger Chantal Tuilé : « Je suis réfugié dans une ambassade que je ne permettrai pas de citer »

Tuile Chan

Condamné le 30 juin 2020, Roger Chantal Tuilé a fait sa première sortie médiatique le 7 juillet 2020.

Tuile Chan
Roger Chantal Tuilé face & Jean Bruno Tagne (c) Droits réservés

La sentence de Roger Chantal Tuilé est tombée le 30 juin 2020. Dans l’affaire qui l’oppose au directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale(CNPS) Olivier Noël Mekulu Mvondo, le directeur de la publication du journal La Tribune de l’Est écope de deux ans d’emprisonnement ferme, doit payer une lourde amende et est interdit d’exercer sa fonction de journaliste.

Depuis le verdict, les premières informations voyaient l’homme de médias à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé jusqu’à ce qu’il fasse lui-même une sortie médiatique pour clarifier les faits.

Pour approfondir :   Cameroun : Plus de 200 ex-combattants nigérians de Boko Haram accueillis au centre de transit de Meri dans l’Extrême Nord

« À l’évidence je ne suis pas chez moi, je suis réfugié dans une ambassade que je ne permettrai pas de citer, sinon la prochaine fois je ne pourrai plus y aller », fait-il savoir dans un entretien accordé à Jean Bruno Tagne le 7 juillet 2020 sur Naja TV.

Celui qui accusé de « diffamation » s’est réservé de dévoiler le nom de l’ambassade qui l’a accueilli pour « protéger ses amis diplomates » et éviter des accusations « d’obstruction à la justice et d’interférence ».

Pour approfondir :   Cameroun-Crise anglophone : Ngalle Bibehe releve le proviseur du lycée de Malende de ses fonctions

Ci-dessous l’interview du DP face JBT sur la télévision Web.

https://www.youtube.com/watch?v=xQu9S3ExDzM


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nicolas Nzoyoum et Amougou Belinga

L’ambassadeur du Cameroun en RCA réagit à l’audio entre lui Jean Pierre Amougou Belinga partagé sur la toile

Impact Covid 19 : Vague de licenciements à Hevecam