in

Paul Biya nomme un jeune de 39 ans DG de la Sonamines

Serge Boyogueno

Serge Hervé Boyogueno, est le tout premier Directeur général de la Société nationale des Mines (SONAMINES). Il a été désigné à ce poste lors de la 1ère session du Conseil d’administration de cette société qui s’est tenu le vendredi 16 avril 2021 à Yaoundé.


Serge Boyogueno
Serge Hervé Boyogueno, DG Sonamines – DR

Le jeune ingénieur des Mines et de la géologie, qui vient de bénéficier de la confiance du Président de la République, Paul Biya était  avant sa nomination, Directeur des mines au Ministère de l’industrie des mines et du développement technologique (Minmidt).

Le poste de DG adjoint est occupé par Fru Jonathan, ancien secrétaire général du Minmidt. Cet administrateur civil hors échelle aura roulé sa bosse dans d’autres administrations notamment, le ministère des Marchés publics en qualité d’inspecteur général et le ministère des Transports comme directeur des affaires générales.

Cette équipe de direction sera supervisée par Blaise Moussa, désigné président du conseil d’administration (PCA). Il occupait jusqu’ici les fonctions de directeur des affaires générales au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra).

« En les installant ce jour, le ministre Gabriel Dodo Ndoke a prescrit à la nouvelle équipe de se mettre résolument au travail dès leur nomination », renseigne le ministère des Mines sur leur compte Facebook.

Pour approfondir :   Retrait de la CAN 2019 : Abdouraman Hamadou et Cie retirent les recours déposés au TAS contre la CAF

Pour rappel, la désignation des responsables de la Sonamines intervient deux jours après la nomination des membres du conseil d’administration le 14 avril dernier, par le Chef de l’Etat.

La Sonamines est une société à capital public, ayant l’État comme actionnaire unique. Mais, précise le décret de création, « l’actionnariat de la Sonamines peut être ouvert à d’autres entités publiques ou privées ». Les statuts de cette nouvelle entreprise publique en attente fixeront son capital ainsi que les modalités de participation audit capital.

Cette nouvelle société est chargée notamment de réaliser, entre autres, l’inventaire des indices miniers en liaison avec les autres administrations et organismes compétents ; de mener les activités d’exploration et d’exploitation des substances minérales ; d’assurer la mise en œuvre des mesures relatives à la restauration, à la réhabilitation et à la fermeture des sites d’exploitation miniers ; de prendre des participations dans les domaines dans les sociétés exerçant dans le domaine de l’exploration, de l’exploitation, de la commercialisation, du traitement et de la transformation des substances minérales par voie d’apports, de commande, de souscriptions, achat de titres, etc.

Pour approfondir :   Classement FORBES Afrique 2016, le Cameroun représenté

La Sonamines, placée sous la tutelle du ministère en charge des Mines, a été créée dans un contexte où l’exploitation minière est problématique au Cameroun. En effet, selon le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam), le Trésor public camerounais perd chaque mois environ un milliard de FCFA à cause de la dissimulation des ressources produites par les sociétés minières. En plus, selon le ministère des Mines, seuls 40% du potentiel minier du Cameroun est connu des pouvoirs publics.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les jeunes camerounais formulent leurs attentes du prochain sommet France-Afrique

Cabral Ngue

[Tribune] Alice Tang : « Cabral Libii est à l’antipode de la naïveté »