in

Owona Nguini : « La politique de régulation des relations intercommunautaires ne saurait se limiter à une campagne contre les discours de haine »

Dans un texte publié sur sa page Facebook, le mercredi 07 juin 2023, l’Universitaire Mathias Eric Owona Nguini revient sur la politique harmonisée de régulation républicaine des relations inter-communautaires au Cameroun. Pour le Sociopolitiste, c’est complexe et ne saurait se limiter à une campagne contre les discours de haine. Il examine les contours d’une harmonisation globale.

Owona Nguini

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

Une politique harmonisée de régulation républicaine des relations inter-communautaires est complexe, subtile et nuancée. On ne saurait la limiter à une campagne contre les discours de haine voire incluant aussi les conduites de haine. Sa transversalité exige aussi qu’elle soit une politique de réparation autant qu’une politique d’amour. Examinons ces articulations

1-la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires est un dispositif qui s’enchâsse dans la politique englobant de l’intégration nationale républicaine.

2-la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires est reliée à une politique de cohésion nationale coordonnant le pluralisme social par le transversalisme républicain. Elle correspond à une politique républicaine de gestion  préventive, curative, attenuatrice et réparatrice du multiculturalisme.

3- la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires est l’émanation d’une politique constitutive d’unité ouverte conciliant intégration nationale et multiculturalisme sur un mode d’inclusion des communautés.

4- la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires ne peut ignorer les différences expressives du multiculturalisme mais doit les transcender par un cadrage national républicain.

5- la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires doit être conforme au principe constitutionnel de l’équilibre inter-regional et au principe conventionnel de l’équilibre régional , convergeant pour gérer le nécessaire panachage représentatif et administratif de la structuration républicaine de l’ état.

Pour approfondir :   Cameroun : Paul Biya s'adresse à son homologue Idriss Déby Itno

6-la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires ne peut ignorer la prise en considération et en compte de la cartographie régionale et inter- régionale  concrète de l’ interaction des différents complexes communautaires correspondant à des nationalités sub- régionales ,régionales et inter- régionales, interaction reliée aux subtilités et variétés  constitutives évoquées au titre du concept expéditif de  la composition sociologique.

7- la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires doit accompagner une politique nationale distributive conciliant les principes d’égalité, d’ équité, d’inclusivité et de complémentarité dans l’ aménagement du territoire et l’ administration du territoire à l’ échelle de la nation républicaine et compte tenu des nationalités communautaires.

8-la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires doit aussi accompagner une politique nationale redistributive utilisant les mécanismes de l’état national républicain posé comme état unitaire décentralisé pour consolider la solidarité inter- régionale par des techniques de péréquation.                                                     9- la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires doit utiliser des instruments éducatifs, persuasifs et normatifs, opératifs, distributifs, redistributifs mais aussi injonctifs, coercitifs et répressifs pour assurer la coordination des exigences de proto-citoyennete régionale ( « autochtonie ») et d’extra-citoyenneté régionale  (  » allogénie « )  liées à l’ ancrage et au passage. ceci doit être fait pour faire émerger reconnaissance des autochtones et tolérance des allogènes puis incorporation consentie des deux catégories dans les foyers régionaux comme composantes de l’espace stato- national.

Pour approfondir :   Alice Sadio appelle « à la mise à mort du mythe désuet et puéril de [Paul Biya] »

10- la politique de régulation républicaine des relations inter-communautaires doit aider l’état national républicain à organiser des pactes stabilisateurs et pacificateurs de coexistence trans-communautaire. Ces pactes sont fondés sur des politiques régionales de cohésion pro-nationale en lien avec des coalitions régionales de gouvernance et de croissance préoccupées par la coloration inter-communautaire de la répartition  inclusive des statuts/attributs et fruits/produits. Il s’agit de contenir puis de corriger les tensions inter-communautaires pouvant résulter d’une capitalisation génératrice de profondes dissymétries voire asymétries entre segments nationalitaires/communautaires.

Mathias Eric Owona Nguini


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mercredi 7 juin 2023

La revue de presse camerounaise du jeudi 8 juin 2023

Andre luther Meka

Luther André Meka : « Paul Biya est notre devant derrière »