in

Nommé adjoint préfectoral en février dernier, Fame Ndongo fait recruter son fils comme enseignant à l’université de Douala

Jacques Fame Ndongro

Monsieur Eto Fame Hector Daniel, le fils de Jacques Fame Ndongo, nommé premier adjoint préfectoral dans le département du Wouri le 25 février 2020 par décret présidentiel, a été mis en service à l’université de Douala sur instruction du ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo. Il va devoir cumuler ses fonctions d’administrateur civil, à celles d’enseignant.  


Jacques Fame Ndongro
Fame Ndongo (c) Droits réservés

Pratiquement trois mois après sa nomination comme adjoint préfectoral dans le département du Wouri, région du littoral, Eto Fame Hector figure dans la liste additive au recrutement en remplacement numérique du 21 janvier 2020.

Dans la correspondance signée le 8 mai 2020, arrivée à notre rédaction, et que nous vous proposons en dessous, le ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur marque son accord pour la mise de 33 assistants à l’université de Douala parmi lesquels figure le nom de son fils.

Pour approfondir :   Ebolowa : Les ordures ne sont pas des objets d’art 

IMG-20200509-WA0010.jpg

Selon des informations que lebledparle.com n’a pas pu vérifié, le concerné n’a pas encore soutenu sa thèse de doctorat.

Rappelons que le gouvernement a lancé le 14 février 2020, le recrutement de 549 enseignants dans les universités d’État du Cameroun, au titre de l’exercice 2020. Dans le communiqué signé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, ce recrutement était ouvert aux personnes de nationalité camerounaise, âgées au plus de 45 ans révolus au 1er octobre 2020 et titulaires d’un doctorat ou d’un PHD.

Ledit recrutement devait se dérouler ainsi qu’il suit : université de Bamenda (72 postes), Buea (71 postes), Douala (70 postes), Dschang (61 postes), Maroua (57 postes), Ngaoundéré (71 postes), Yaoundé 1 (71 postes), et Yaoundé 2 (56 postes). Vingt autres enseignants devraient être recrutés dans le cadre du quota de régulation.

Pour approfondir :   Lions indomptables : Une raison qui pourrait coûter à Conceiçao, son départ de la tanière selon Anthony Pla

Ce recrutement spécial, décidé par le chef de l’État le 13 novembre 2018 est ouvert aux diplômés résidant au Cameroun comme à ceux de la diaspora. Il s’étalera sur une période de trois ans, à compter de l’exercice 2019, soit 1000 enseignants en 2019, 549 enseignants en 2020 et 500 enseignants en 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3d90c75484c681bbf287c383961f88ec XL

Lutte contre le Covid-19 : L’OMS offre 4,2 tonnes de matériel et d’équipements au Cameroun

Nagnou Franck

Après avoir écrasé son adversaire en 20 secondes, Francis Nganou témoigne : « Il a des qualités mais il n’était pas prêt à affronter un gars comme moi »