in ,

Maroc : L’enfant terrible du football camerounais Didier Lamkel Zé a encore fait des siennes

En manque criard de temps de jeu avec le Wydad Casablanca vient unilatéralement de « mettre un terme » à son contrat, a appris Lebledparle.com.

Lamkel Ze Cameroun

Arrivé au Wydad Casablanca en janvier, a décidé de quitter le club. Le natif de Bertoua n’a plus été utilisé depuis plusieurs semaines lui qui, a justement signer en Botola Ligue 1 en vue de retrouver du temps de jeu pour faire ce dont il est capable. L’international camerounais a quitté le Maroc pour rejoindre la Belgique. Il aurait déjà engagé des discussions avec le WAC pour une résiliation du bail qui les lie toujours. Mais, en attendant de trouver une issue heureuse avec le président du WAC, Said Naciri, il a préféré quitter le royaume chérifien.

Interviewé par SNRT News, il estime ne plus s’entendre avec le nouvel entraineur. L’espagnol Carlos Garrido ne l’a pas convoqué depuis presque un mois. « Je pars la semaine prochaine en Belgique. Je ne veux plus rester au Wydad, car je ne joue pas. Je vais partir en attendant que j’acte officiellement ma résiliation de contrat avec le président du club ».

Pour approfondir :   Officiel : Serge Aurier dépose ses valises en Espagne !

« J’ai informé le coach et aussi mes coéquipiers »

Habitué des frasques dans la plupart des clubs où il est passé, Didier Lamkel Zé porte bien son nom d’enfant terrible du football camerounais. Formé à l’école de Football des Brasseries du Cameroun, le joueur passé par Lille en France, est pourtant un joueur de qualité qui aurait pu faire une carrière plus honorable en se montrant plus discipliné. Sa carrière a commencé à battre de l’aile après son bras de fer avec Royal Antwerp, le club avec lequel il est allé au bras de faire pour précipiter son départ. Didier Lamkel Zé s’était rendu au camp d’entraînement avec le maillot du grand rival Anderlecht pour se faire entendre. Après Antwerp, Lamkel Zé est devenu un véritable globe-trotter dont la stabilité n’a jamais fait partie du vocabulaire.

Pour approfondir :   Toujours en attente du message d'une autorisation pour jouer avec Marseille, François Régis Mughe flatte la Fécafoot ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alexandre Song

Voici comment Alexandre Song devient un véritable magnat de l’immobilier

mtn elite one 20188

Elite One : L’identité du 1er club officiellement relégué en 2e division est connu