in

Marlène Emvoutou réagit au doctorat Honoris Causa décerné à Samuel Eto’o : « tu es devenu le collègue du professeur prisonnier Mendo Zé »

emvoutou marlene et samuel etoo

Dans une publication subséquente aux récents évènements qui courent dans les réseaux sociaux en ce moment au Cameroun, notamment la suspension d’une conférence à l’Ucac où Nathalie Koah était invitée ou encore le titre de docteur Honoris Causa décerné à Samuel Eto’o en France, Marlène Emvoutou égrène un chapelet d’incohérences qui avilissent la société actuelle.

emvoutou marlene et samuel etoo
Marlène Emvoutou et Samuel Eto’o(c) Droits réservés

La fille du professeur Gervais Mendo trouve « illogique », l’initiative d’une université française à reconnaitre « le mérite camerounais », sur le Football, plutôt sur la langue française dont son père est spécialiste.

« Le football est plus important au Cameroun parce qu’il divertit, suscite des passions, fait drainer des foules, donne des emplois, booste l’économie. Mais à quoi sert la stylistique française ? Le seul camerounais agrégé en stylistique française agonise sur un minable lit d’hôpital, dans l’indifférence totale des universitaires français », écrit Marlène Emvoutou.

Lebledparle.com vous propose son texte dans son intégralité… 

C’est le visage du Cameroun, oui, Eto’o peut !

Si je peux comprendre cette fascination qu’ont ceux qui n’ont jamais dormi à 3 heures du matin, parce qu’ils révisent une UV, pour l’université et ses titres, force est de constater que l’université française vient de reconnaître le domaine du mérite camerounais …

Zidane qui a fait gagner la coupe du monde à la France ou Kylian Mbappé le plus jeune vainqueur d’une coupe du monde, n’ont jamais été invités dans une université en France.

Le football est plus important au Cameroun parce qu’il divertit, suscite des passions, fait drainer des foules, donne des emplois, booste l’économie. Mais à quoi sert la stylistique française ?

Le seul camerounais agrégé en stylistique française agonise sur un minable lit d’hôpital, dans l’indifférence totale des universitaires français.

Macron qui aime les grands auteurs, ne sait pas qu’un auteur de 36 livres de littérature française est purge une peine de prison de 20 ans alors qu’il est âgé de 77 ans ? Son téléphone est en confinement ou quoi ? En tout cas, aujourd’hui se construit le Cameroun de demain, avec la France.

Et vous vous étonnez que les jeunes universitaires préfèrent inviter NK que Mme Biwole pour leur parler de management et de l’entrepreneuriat. Une société établit ses priorités et ses modèles.

Les jeunes s’inspirent du parcours de ceux qui sont honorés dans leur environnement immédiat. Celles et ceux qui affichent des signes de réussite sociale sont adulés.

Lorsqu’on décide de clochardiser et d’humilier   les enseignants, c’est la porte ouverte aux dérives de tout genre.

Les élèves qui préfèrent s’entrainer aux partouzes pendant les heures de cours, on déjà compris que l’école ne sert plus à rien au pays.

 En tout cas, mon cher Samuel, tu es devenu le collègue du professeur prisonnier Mendo Zé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bd15702bca40e0c61fa009390630c831 XL

Ce que l’Etat du Cameroun a dépensé pour la rémunération des miliaire et policiers au premier trimestre 2020

Bidjangus

Nathalie Koah : « Je vais t’arrêter avec mes mains Bruno Bidjang… »