in ,

Marc Brys : « Je travaille pour le ministère, pas pour la Fédération camerounaise »

Le technicien belge a enfin réagi à son clash avec Samuel Eto’o au siège de la Fecafoot mardi dernier.

Etoo et Brys
Marc Brys (c) Droits réservés

Un jour après les évènements de Tsinga, Marc Brys est revenu sur son altercation verbale avec le président de la Fecafoot. « Eto’o est allé beaucoup trop loin hier. Moi Je travaille pour le ministère, pas pour la fédération camerounaise », a déclaré Marc Brys au média belge DH.

« Je suis le président, vous ne faites pas la politique au Cameroun. Il y a une seule personne qui fait la politique au Cameroun, c’est le président Biya. Vous ne décidez pas. Parce que ce que vous faites, Monsieur le sélectionneur, c’est moi qui l’assume, c’est moi le président de la fédération. Dans votre pays, je ne le fais pas. Vous ne me parlez pas comme cela Monsieur le sélectionneur. En tant que footballeur, vous, vous ne pouvez jamais me parler », a menacé Samuel Eto’o.

Pour approfondir :   Voici comment Alexandre Song devient un véritable magnat de l’immobilier

Arrêtez ce bordel

« Donc maintenant, je suis le président donc vous ne me parlez pas comme cela d’accord ? Vous vous asseyez et on travaille. Arrêtez un peu ce bordel, il est temps d’arrêter ce bordel. Ce n’est pas possible. Mais vous pensez que vous êtes dans quel pays monsieur ? Je peux faire ça en Belgique ? Vous pensez que je peux faire cela en Belgique ? »,  a pesté l’ancien joueur du FC Barcelone.

« Si vous partez, vous ne reviendrez plus« , poursuit le patron de la Fecafoot. Une promesse qu’il a tenue puisqu’à l’issue d’une réunion d’urgence du Comité exécutif qu’il a convoquée dans la foulée, Marc Brys a été suspendu.

Pour approfondir :   Stéphane Mbia : « Rigobert Song fait un bon travail »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Ndtoungou Mpile 780

Que faut-il attendre de la nouvelle liste du sélectionneur de Samuel Eto’o face au Cap Vert et l’Angola ?

Marc Brys

Un journaliste dénonce le « racisme » et la « xénophobie » des Camerounais à l’endroit de Marc Brys