in

Manifestations sur le site du Complexe sportif de Japoma à Douala

Certains employés de l’entreprise turc « Yenigun construction » ont brandi des pancartes pour réclamer, « quatre mois d’arriérés de salaire », a appris Lebledparle.com

La manifestation se produit alors qu’on annonce imminent, la visite du ministre des sports, président du comité d’organisation local du CHAN 2021 et de la CAN 2020. Selon un manifestant, l’entreprise en charge de la construction de cette infrastructure traite mal ouvriers locaux. « Depuis longtemps, ces expatriés nous maltraitent. Même la rentrée scolaire n’a pas suscité en eux l’idée d’éponger une partie des arriérés pour nous permettre d’envoyer nos enfants à l’école. On espère que nos pleures devant le ministre va l’amener à mettre la pression pour le paiement de nos salaires » indique-t-il à nos confrères de Gazeti 237.

Pour approfondir :   Massacre de Ngarbuh : Le gouvernement réagit aux allégations portées contre l'armée camerounaise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul decret

Paul Biya nomme un ambassadeur du Cameroun au Congo

Polémiques autour du concours de l’ENAM : La rencontre entre le MINFOPRA et les journalistes annulée