in

Mamadou Mota et plusieurs militants du MRC bientôt libres

La peine de Mamadou Mota passe de 2 ans à 18 mois tandis que celles de Mancho Bibixy, Felix Ngalim et Thomas Tassa passent de 03 ans à 16 et 18 mois.

Le Vice-président du MRC et ses co-accusés ont été disculpés des nouveaux des faits de : vols, destruction en groupe, tentative d’évasion, blessures sur détenus. Le premier vice-président du MRC comparaissait hier devant la cour d’appel du centre à Yaoundé dans le cadre de la mutinerie à la Prison centrale en juillet 2019.  Une mutinerie pour laquelle le tribunal de première instance de Yaoundé l’avait reconnu coupable et condamné à 2 ans de prison ferme.   162 autres personnes dont des détenus de la crise anglophone poursuivis dans la même procédure voient également 04 chefs d’accusation être supprimés de leurs charges. En revanche l’accusation de rébellion en groupe a été maintenue par la cour d’appel. Ses avocats prévoient de saisir la cour suprême pour attaquer la décision de la cour d’appel.

Pour approfondir :   Diaspora : Michel Thierry Atangana demande la restitution de ses biens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RemyNgono

J. Rémy Ngono : «Le régime de Yaoundé a commandité le carnage des élèves de Kumba aux fins de rituels sataniques»

Le début de la campagne pour l’inscription du festival Nguon au patrimoine culturel de l’humanité reporté