in

Mali : Le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad accuse Barkhane d’avoir tué l’un de ses officiers

Francerol

D’après le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), les faits se seraient déroulés le 11 décembre 2021.

Francerol
Le dispositif militaire de Barkhane (c) Droits réservés

Le HCUA, groupe armé du Nord, signataire de l’accord de paix de 2015, accuse la force française Barkhane d’avoir tué l’un de ses officiers ; Eghlass Ag Babaye membre du sous-comité Défense et sécurité du Comité de suivi de l’accord de paix.

 « On ne sait pas si c’est un drone ou autre chose, mais c’était une frappe aérienne. Le véhicule et les corps étaient complètement calcinés », suppose le porte-parole du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad, Almou Ag Mohamed pour qui, la frappe aurait eu lieu samedi 11 décembre à Faghagh, à environ 70 kilomètres de Kidal.

Confié à Rfi, l’état-major des armées françaises reconnait qu’ « une frappe a bien eu lieu dans la région de Kidal » avant d’ajouter qu’il s’agissait « deux proches de Sidane Ag Hitta », l’un des principaux chefs du Jnim (le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans d’Iyad Ag Ghaly, lié à Aqmi).

« Barkhane a tenté de les capturer après avoir stoppé leur pick-up », précise le porte-parole de l’état-major et de poursuivre : « les deux hommes sont sortis de leur véhicule et ont tiré sur les soldats français qui les ont neutralisés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bakaner

Opération Barkhane : « Il y a eu un développement globalement positif », résume le chef à Tombouctou de la Mission de l’ONU au Mali

800 L can 2021 les 23 des 24 qualifis pour la comptition

Cameroun : La CAF dément les informations sur une éventuelle annulation de la CAN 2021