in

Maahlox a-t-il été convoqué à la Gendarmerie pour outrages à la mémoire de l’Evêque de Bafia ?

Maahlox 2016

Après des propos injurieux de Maahlox sur sa page Facebook, à l’endroit de la mémoire de monseigneur (Mgr) Jean-Marie Benoît Bala, dont la mort défraie la chronique, un internaute a lancé une rumeur selon laquelle le chanteur a été entendu au Secrétariat d’Etat à la Défense (Sed).


Maahlox 2016
Maahlox – DR

Il n’en n’est rien en réalité. Jusqu’ici, le rappeur n’est pas inquiété par les forces de l’ordre, ni par le ministère des Postes et télécommunication sur ses sorties virulentes dont lui seul a le secret de l’indécence.

« Les Camerounais ne respectent plus rien dans ce pays au point de prendre le nom du ministère de la Défense comme source, pour relayer une fausse information sur les réseaux sociaux », ironise ce chanteur qui se réclame le reflet d’une société « qui ne respecte plus rien ».

Pour approfondir :   Le ou la Covid-19 ? : Les spécialistes de la langue française tranchent le débat

De fait, Maahlox (Jean Jules Kenfack, de son véritable nom) multiplie les injures à l’endroit des artistes, de la presse et de ses détracteurs. Quelques morceaux choisis de ses diatribes offusqueraient les sensibilités.

Dans une brève lettre ouverte, Peter William Mandio, député du Mbam-et-Inoubou (dont Mgr Jean-Marie Bala était l’évêque) milite pour l’interpellation de Maahlox pour « diffamation à la mémoire d’un mort». De son côté, Maahlox, martèle : « mon cerveau est une poubelle et ma bouche c’est le trou par lequel s’échappe l’odeur du corps pourri de la société camerounaise». De quoi s’attendre au pire…

Pour approfondir :   Douala - Akwa: Le gardien d'école était un violeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cristiano Ronaldo

Football : voici 07 records incroyables de Cristiano Ronaldo cette saison

Express union et dhl

Cameroun – Mobile Money : en concurrence avec MTN et Orange, Express Union propose 40% de commissions aux distributeurs