in

Lutte contre la Covid-19 : Le préfet du Wouri désavoue le maire de Douala 1er et le traite d’«incompétent»

ville durable douala 2019

Pour juguler la résurgence de la Covid-19 dans l’arrondissement de Douala 1er, Jean Jacques Lengue Malapa a acté dans une note publiée le 24 février 2021, la fermeture des écoles maternelles communales de sa circonscription. Une décision qui vient d’être balayée d’un revers de main snob par le préfet du département du Wouri.

ville durable douala 2019
Cabral Libii (c) Droits réservés

A l’ère tant vantée de la décentralisation au Cameroun, les populations continuent d’assister à des guerres de leadership entre les maires, les préfets et sous-préfets, qui détiennent chacun à leur niveau, des prérogatives spécifiques. La problématique de la lutte contre la Covid-19 dans l’arrondissement de Douala 1er a remis au goût du jour cette difficile cohabitation.

Compte tenu du retour en force des cas de contamination au Covid-19, le maire de la commune d’arrondissement de Douala 1er, Jean Jacques Lengue Malapa a signé le 24 février 2021 une note de service portant fermeture des écoles maternelles communales à partir du 1er mars 2021.  « Le maire de la commune d’arrondissement de Douala 1er rappelle que malgré les prescriptions du gouvernement dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les écoles restent un foyer de contamination. A cet effet, et pour lutter contre la propagation du Coronavirus à notre manière, et tenant compte des informations concordantes sur la résistance de cette pandémie, les écoles maternelles communales sont fermées à partir du lundi 1er mars 2021, jusqu’à nouvel ordre », peut-on lire dans ce document dont Lebledparle.com a eu copie.

En date du 1er mars 2021 où la note de Monsieur le maire était supposé rentrer en vigueur, le préfet du département du Wouri a rendu public un arrêté indiquant que celle-ci « rapportée pour atteinte à la cohésion sociale nationale et incompétence de son auteur ». Benjamin Mboutou s’appuie notamment sur loi du 24 décembre 2020 portant code général des collectivités territoriales décentralisées pour justifier sa décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lenguemap

Douala : Benjamin Mboutou et Jean Jacques Lengue Malapa à couteaux tirés au sujet de la fermeture de sept écoles

Martin Mbarga

Conflit Fecafoot-LFPC : Mbarga Nguele lâche Semengue et se range derrière Seidou Mbombo Njoya