in

Luther André Méka : « La politique unijambiste de Kamto a sèche les caisses du MRC »

Le militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le samedi 19 août 2023, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Capture kamto et meka

Maurice Kamto initie une levée de fonds pour renforcer la trésorerie de son parti politique. Le patron du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) justifie cette initiative par le fait que le parti, depuis sa création en 2011, est confronté « quasi quotidiennement à de nombreuses difficultés et défis qui lui ont toujours imposés des dépenses considérables».

En guise de réaction, André Luther Meka estime que le parti MRC est crise. « Faire des levées de fonds à la criée dévoile un parti en faillite et en crise avec une tension de trésorerie », écrit le communicant du parti au pouvoir.

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

Kamto tue Molière en public. Un texte à réécrire.

I- Sur la forme

Le texte du leader du mrc présente des imperfections langagières et stylistiques qui nécessitent qu’on s’y attarde. Le Pr Jacques Fame Ndongo grand stylo n’a plus besoin d’appliquer son stylo rouge sur ce texte, autant les fautes sont flagrantes et grossières, et la démarche un tantinet ahurissant dans une organisation politique.

Pour approfondir :   Jean De Dieu Momo : « Ma mission est de ramener ceux qui se sont égarés comme moi à revenir dans la République »

I- Sur la forme

Je prierai Kamto de revoir la phrase  » allumé(e) et éclatant(e)… le flambeau ». Ces adjectifs s’accordent avec le nom flambeau.

J’attire l’attention de Kamto sur la phrase  » S’y ajoute(nt)les dépenses mensuelles ». Le verbe « ajouter » s’accorde avec le sujet inversé  » dépenses mensuelles ».  La phrase  » nous tous sommes confrontés » est énoncée avec un style très lourd et ampoulé. Il serait mieux de dire » Nous sommes tous confrontés… ».

Il me sied humblement de vous demander de bien revoir la copie.

II- Sur le fond

Il est tout à fait évident qu’un parti politique vit des cotisations de ses militants. Mais ces cotisations sont encadrées par les textes et peuvent être annuelles. Faire des levées de fonds à la criée dévoile un parti en faillite et en crise avec une tension de trésorerie. De même, la signature de l’émetteur ne rend pas le communiqué crédible. Il aurait fallu celle du trésorier ou du Secrétaire Général pour démontrer que les organes du parti jouent leur rôle.

Pour approfondir :   Saint Eloi Bidoung : « Le professeur Kamto est dans un mauvais rôle »

En somme, la loi de parkinson qui consiste à maximiser les subalternes et restreindre les cadres dans ce parti donne un coup de semonce au financement. Dans tous les pays du monde, ce sont les élites et les cadres qui portent les mouvements politiques. La politique unijambiste de Kamto a tué le parti et sèche les caisses.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Njie clinton

Clinton Njie proche d’un retour en sélection suite à des performances éblouissantes

Ouattara Macron

[Tribune] Et le Maître ordonna d’attaquer : Alassane est en France