in

Louis-Paul Motaze signe une convention de 200 milliards pour le financement des entreprises

Une convention historique est signée entre l’État du Cameroun, les établissements de crédits et de microfinances pour offrir une garantie de portefeuille de 200 milliards de FCFA pour le financement des PME.

Motaze Financement
Le Minfi pense aux PME (c) Droits réservés

Le 16 août 2023, à Yaoundé, la convention de garantie de portefeuille a été officiellement signée entre l’État du Cameroun, les établissements de crédits et les établissements de microfinances. Cette initiative vise à renforcer le soutien financier aux petites et moyennes entreprises (PME) en mettant à disposition une garantie de 200 milliards de FCFA. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence de divers acteurs clés, dont Louis Paul Motaze, Ministre des Finances, agissant au nom de l’État du Cameroun, et Paul Tasong, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire. Étaient également présents le Vice-président de l’Association Professionnelle des Établissements de Crédits du Cameroun (Apeccam) ainsi que le Secrétaire Général de l’Association Nationale des Établissements de Microfinances du Cameroun (Anemcam), aux côtés de responsables de banques et d’établissements de microfinances.

Pour approfondir :   Un film sur l'histoire du Mbolé projeté au cinéma !

Selon les indications du ministère des Finances, cette convention matérialise la mise en œuvre concrète de la Facilité de Garantie de l’État destinée aux entreprises, conformément à la Loi de Finances de 2023. Cette démarche autorise le Gouvernement à accorder l’aval de l’État aux établissements publics, entreprises publiques et privées pour leurs emprunts intérieurs, avec un montant global de 200 milliards de FCFA.

Facilité l’accès aux financements

D’après la Société Financière Internationale (SFI), les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) jouent un rôle vital dans la croissance du secteur privé au Cameroun. En effet, elles représentent près de 100% des entreprises officiellement enregistrées et contribuent à près de 60% de l’emploi formel dans le pays. Malgré leur importance, l’accès au financement demeure un défi pour ces entreprises. La SFI souligne que certains segments, notamment les entreprises dirigées par des femmes, sont confrontés à des contraintes de crédit encore plus strictes. Cette convention de garantie de portefeuille vise donc à remédier à ces obstacles et à soutenir activement le développement des PME, favorisant ainsi la croissance économique et la création d’emplois au Cameroun.

Pour approfondir :   Le mercato XXL de Coton Sport de Garoua pour préparer la Ligue des champions afriaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdouraman Eto

Abdouraman, le spécial du TAS analyse les dernières sentences à la Fecafoot

Happy boom

Happy d’Efoulan reçoit deux récompenses après ses déboire avec la drogue