in

l’exportation du gaz naturel camerounais vers la France atteint des chiffres record

Le rapport sur le commerce extérieur du Cameroun en 2023, rendu public par l’Institut national de la statistique (INS) le 8 mai 2024, révèle que les exportations du Cameroun vers la France cette année-là ont été largement soutenues par le gaz naturel liquéfié (GNL).

Gaz
Gaz naturel au Cameroun-DR

Le gaz naturel liquéfié a constitué 47,6% de l’ensemble des exportations camerounaises vers la France au cours de l’année 2023. Les données des autorités françaises indiquent qu’au premier semestre 2023, la France avait déjà importé du gaz naturel liquéfié du Cameroun pour environ 304,2 milliards de FCFA, en hausse de 108 milliards de FCFA par rapport aux achats de l’ensemble de l’année 2022. Cette augmentation significative des importations de GNL en provenance du Cameroun coïncide avec le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, qui a entraîné un embargo sur les exportations de gaz russe vers l’Europe. Il est donc probable que la France se soit tournée vers le Cameroun pour remplacer ses importations de gaz en provenance de Russie.

Cette hypothèse est renforcée par le fait que Perenco, un groupe pétro-gazier français, est le principal producteur d’hydrocarbures au Cameroun, y compris de gaz naturel liquéfié. En partenariat avec la Société nationale des hydrocarbures (SNH) et Golar LNG, Perenco a démarré la production de GNL au large de Kribi, dans le Sud du Cameroun, en mars 2018. Cette production de GNL a rapidement trouvé des débouchés sur le marché asiatique avant de s’étendre à d’autres régions du monde à partir de 2020.

Pour approfondir :   Vers l’adoption de la monnaie Eco dans la sous-région Afrique centrale ?

Le pétrole n’est pas en reste

Outre le GNL, la France a importé du Cameroun des huiles brutes de pétrole (23,6% des importations totales), du beurre de cacao (7%), des carburants et des lubrifiants (6,1%), de l’aluminium brut (3,2%) et de la pâte de cacao (3,2%) en 2023. Ces produits ont représenté 93,1% des exportations totales vers la France, faisant de l’Hexagone le deuxième client du Cameroun en 2023, avec une part de marché de 12,3%. La France se classe derrière les Pays-Bas (23,2% de parts de marché) mais devant l’Inde (9,6%) et la Chine (7,8%).

Pour approfondir :   Maurice Kamto dénonce des actes de « xénophobie » à l’endroit des populations Bamoun à Memve’ele dans la Vallée du Ntem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Temperature

Réchauffement climatique au Cameroun : voici les conseils du ministre de la Santé publique aux populations

Longue Longue

Longue Longue boycotté par les DJ du Cameroun après les avoir traité de « minables »