in

Lettre du Sénat américain à Paul Biya exigeant la libération de trois journalistes camerounais

37b0ef24 c929 4c4b 810c 7d60fdf95366 w408 r1 s

Dans une lettre datée du 8 mai 2020, parvenue à lebledparle.com, le Sénat américain exige au président de la République camerounais, Paul Biya, la libération des journalistes Amadou Vamoulke, Tsi Conrad et Thomas Awah.

37b0ef24 c929 4c4b 810c 7d60fdf95366 w408 r1 s
Paul Biya (c) Droits réservés

« Dans l’esprit des récents efforts visant à reconnaître le travail important des journalistes nous vous écrivons pour demander la libération de trois journalistes au Cameroun : Amadou Vamoulke, Tsi Conrad et Thomas Awah », peut-on lire dans le propos liminaire du Sénat américain.

Il ajoute que compte tenu de la « détention douteuse et du danger d’infection par le coronavirus », auquel les populations carcérales sont particulièrement exposées, le chef de l’État doit « instamment » libérer les trois journalistes sans délai. « Ces dernières années, on a constaté une augmentation inquiétante des restrictions à la liberté d’expression et aux médias indépendants ainsi que des abus des lois sur la diffamation dans le pays », soutient l’institution américaine.

Pour approfondir :   Promulgation de la loi sur les Associations culturelles : Les écrivains adressent une lettre de remerciements à Paul Biya

Lebledparle.com vous livre dans son intégralité, le contenu de cette lettre.

usa.JPGusa1.JPG


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kamto mrc

Maurice Kamto réclame un milliard de FCFA à Orange Cameroun

b68b3ccfe896ef105681f423d72ff5a9 S

Narcisse Mouelle Kombi intronisé chef de 3e degré à la chefferie de Bona’ Anja Siga Bonjo