in

Le préfet du Wouri interdit la circulation aux moto-taxis dans les quartiers Bonapriso et Bonanjo

motos taxi Douala

L’interdiction fait suite à une série de plaintes d’agressions sur des expatriés et des personnalités dans ces quartiers résidentiels de la capitale économique du Cameroun.

motos taxi Douala
Illustration (c) Droits réservés

Dans un communiqué daté du 16 décembre 2020 dont la copie est arrivée à notre rédaction, le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou porte à la connaissance des motos-taximen de son unité de commandement que la circulation des motos-taxis dans les quartiers Bonapriso et Bonanjo demeure interdite comme par le passé.

« Les contrevenants à cette mesure, s’exposent aux sanctions prévues par la règlementation en vigueur, notamment la mise en fourrière des motos-taxis qui se trouveraient dans lesdits quartiers », avertit l’autorité administrative, qui n’exclut pas l’hypothèse d’une éventuelle poursuite judiciaire immédiate.

Pour approfondir :   Cameroun : Patricia Ndam Njoya prend les commandes de l’UDC

L’intervention du préfet du Wouri arrive après plusieurs plaintes d’agressions à bord des motos, des expatriés et des personnalités dans ces quartiers résidentiels de l’arrondissement de Douala 1er.

Au mois de novembre 2020, l’ancien conseiller municipal du Social Democratic Front, Abel Elimby Lobe, a été agressé à Bonapriso par des hommes armés qui ont tiré sur lui avant de s’échapper par moto. Depuis lors, les autorités ont pris des mesures spéciales pour renforcer la sécurité, en déployant des policiers à toutes les entrées de ce quartier où la circulation des motos est interdite, apprend-on, entre 19h et 6h.

Pour approfondir :   Ce qu'il faut retenir de l'attaque séparatiste meurtrière dans la nuit du 30 janvier 2024 à Buea

La mesure de Benjamin Mboutou est donc un rappel généralement ignoré par quelques « têtes brulées ». L’on se rappelle qu’après le meurtre d’un individu ayant impliqué les motos-taximen il y a huit ans au quartier Deïdo, les autorités avaient également interdit la circulation des motos-taxis dans ledit quartier. Mais cette interdiction est régulièrement violée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maximilien Eyata Nyassa ancien animateur à la CRTV est mort

Baf

Cameroun : L’élite Bamougoum somme le sous-préfet de Bafoussam 3ème de quitter son terroir