in

Le préfet de Yaoundé a saisi une centaine de mototaxis pour lutter contre le désordre urbain

Après la fermeture des bars, Emmanuel Mariel Djikdent poursuit sa lutte contre le désordre urbain avec la saisie des mototaxis ne respectant pas les règles de circulation.

Moto

Emmanuel Mariel Djikdent a lancé une opération de répression contre le désordre urbain à Yaoundé en procédant à la saisie et le placement en fourrière d’une centaine de mototaxis ce mercredi 10 avril. Cette action vise à mettre fin à la circulation des motos dans le centre urbain, en application des règles établies pour assurer l’ordre dans la ville. « L’opération que nous menons aujourd’hui rentre dans le prolongement de la lutte contre le désordre urbain. Nous avions, en son temps, sensibilisés et-resensibilisés. On ne voulait plus voir les motos dans le périmètre urbain. Malheureusement, le phénomène persiste », a déclaré l’autorité administrative à la CRTV.

Pour approfondir :   Cameroun : Accident grave sur l'axe lourd Douala Yaoundé, des morts sur le carreau (images exclusives)

Les Mototaxis appelés à circuler dans les zones établies

Malgré l’interdiction de circuler dans le centre urbain, de nombreuses mototaxis continuent d’y opérer, ce qui a motivé cette initiative du préfet. Celui-ci affirme que cette opération n’est pas ponctuelle mais s’inscrit dans la durée. Il rappelle que l’activité de mototaxi n’est pas interdite à Yaoundé, mais uniquement dans certaines zones définies par un arrêté conjoint datant de 2012. Cet arrêté fixe les zones autorisées pour l’activité des mototaxis et définit les conditions d’exploitation sur le territoire de la ville. Le préfet insiste sur le fait que ces mesures sont nécessaires pour maintenir l’ordre et garantir la sécurité dans la capitale.

Pour approfondir :   Nécrologie : l’ancien ministre Dakole Daïssala n’est plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Andre Ona

André Onana se prononce sur l’arrivée d’un nouveau staff à tête des Lions indomptables

Mota Mamadou MRC

Mamadou Mota compare Paul Atanga Nji à un « chef de classe »