in

Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de Yaoundé et Douala

mini unnamed Cimencam

Lesdits prix ont été fixés mercredi 28 juillet 2021, au terme d’une concertation entre les acteurs de ce secteur d’activité, en présence du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

mini unnamed Cimencam
Image d’illustration (c) Droits réservés

En effet, depuis plusieurs semaines, le prix du sac de ciment, toutes marques confondues, est passé de 4 600 à 4 800, voire 5 000 FCFA, dans de nombreuses quincailleries du Cameroun. Cette situation faisait suite à une révision à la hausse du prix de cession de ce produit aux détaillants.

Alerté, le ministre du Commerce avait servi une « mise en garde » le 29 juin 2021 au directeur général des Cimenteries du Cameroun (Cimencam), filiale du consortium franco-suisso-marocain LafargeHolcim Maroc Afrique (LHMA). Cette mise en demeure indiquait clairement que s’agissant des produits de Cimencam, au moins une première hausse des prix à l’usine a déjà eu lieu, sans l’accord préalable du gouvernement.

Pour apporter une réponse efficace à cette brouille, le patron du Commerce en concertation avec les acteurs de la filière, publié une grille tarifaire des produits Cimencam au Cameroun, et principalement dans les villes de Yaoundé et Douala.

Dans la ville de Yaoundé

Dans la capitale politique camerounaise, le Ciment Multix 32.5 coutera exactement 4600 FCFA le sac de 50 Kg. Tant dis que le 50 Kg du Ciment Robust 42.5 va couter 4900 FCFA.

Dans la ville de Douala

Pour ce qui est de la capitale économique, le sac de 50 Kg du Ciment Multix 32.5 est fixé à 4300 FCFA alors que le 50 Kg du Ciment Robust 42.5 coutera 4600 FCFA

Cimencam dans une note subséquente, invite l’ensemble des acteurs de la filière au « strict respect de ces prix. Faute de quoi, ils s’exposent aux sanctions prévues par la règlementation en vigueur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Maahlox à Happy d’Effoulan après son échec : «Moi-même j’ai le bac ? Ça m’a empêché de faire quoi?»

    JO Tokyo : Le dernier boxeur camerounais encore en lice Maxime Yegnong gagne à son tour la porte