in

Le gouvernement veut réduire de nouvelles infections à VIH/SIDA en milieu scolaire

VIH SIDA

Certaines Agences du système des Nations Unies à l’instar de ONU/SIDA, UNICEF, UNESCO, UNFPA et ONU FEMMES, sous la houlette du Coordonateur du Système des Nations Unies au Cameroun, se sont associées au Gouvernement camerounais, pour réduire de nouvelles infections à VIH/SIDA et autonomiser les adolescentes et jeunes femmes  camerounaises, grâce à l’initiative EDUCATION PLUS qui est une initiative de sensibilisation, de mobilisation et de plaidoyer.

VIH SIDA
Des membres du gouvernement – DR

Eu égard à l’urgence  pressente selon laquelle les adolescentes et jeunes femmes âgées de 15-24 ans sont les plus susceptibles de contracter le VIH que leurs homologues masculins, le maintien des jeunes filles à l’école jusqu’au secondaire est un moyen essentiel pour réduire de nouvelles contaminations et mettre fin d’ici 2030 au SIDA, aux grossesses non désirées et aux multiples formes de violences sexuelles. En contexte de COVID-19, il était nécessaire poir le Gouvernement qu’une approche holistique multisectorielle agisse en synergie, au sujet de l’éducation, la santé, la violence sexuelle,  l’inégalité des sexes et l’autonomie des femmes.

Pour approfondir :   Coronavirus : Le Cameroun franchit la barre de 50 000 tests d’analyse réalisés !

Le Hilton Hôtel  a abrité ce 21 juin 2021 la cérémonie de lancement de cette initiative sous la Présidence du Premier Ministre Chef du Gouvernement Joseph Dion Ngute. Les Ministres Nalova Lyonga des Enseignements Secondaires et Manaouda Malachie de la Santé Publique ont donné le ton pour fustiger les discriminations liées au sexe et féliciter l’initiative EDUCATION PLUS. «  Keeping girls up to secondary is beneficial to all » a clamé le Ministre Lyonga qui par-là, confirme le slogan d’EDUCATION PLUS qui est : Eduquer= Informer= je suis protégée contre le VIH. Le Docteur Manaouda Malachie, a particulièrement salué  l’originalité de cette synergie qui va peser de tout son poids sur la qualité  de l’éducation qui à son avis est « le gage de la transformation des mentalités, en vue de l’égalité des chances pour tous ».

Le Premier Ministre, au cours de sa prise de parole, s’est également réjoui de cette initiative concertée qui va contribuer à sensibiliser et susciter une nouvelle mentalité chez la jeune fille. Elle va assurément contribuer à son autonomisation, sa protection et à la mise en œuvre d’une dynamique nouvelle à l’horizon 2021-2025.

Pour approfondir :   Bnews1 contredit Équinoxe TV au sujet du snack bar de Lady Ponce

En attendant l’inauguration ces actions, Education Plus  compte être une plate-forme qui met sur pied des initiatives à l’instar de Beijing +25, Agenda 2063 pour l’Afrique, et le Protocole de Maputo sur les droits des femmes africaines et la charte de la jeunesse de l’Union Africaine.

Education Plus  voudrait amener la jeune femme à agir  désormais comme force motrice, dirigeante et innovatrice. D’où l’appel du Ministre Nalova LYONGA  « Girls do not stay behind ».

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma

[Tribune] Calixthe Beyala : « Aucun pays ne saurait évoluer si on y traite les femmes comme du bétail sexuel »

Lamkel Ze Cameroun

Didier Lamkel Zé exclu par son nouvel entraîneur pour un énième forfait d’indiscipline