in ,

Le Cameroun va faire payer les impôts aux influenceurs à partir de 2024

C’est une disposition contenue dans la loi de finance 2024, récemment votée à l’Assemblée nationale camerounaise.

influenceurs web

Les créateurs de contenu seront désormais soumis à un impôt sur les revenus générés sur réseaux sociaux au Cameroun. Dès 2024, cette mesure pourrait entrer en application, a appris Lebledparle.com. En clair, le gouvernement devrait commencer à imposer une taxe sur les profits importants réalisés par les influenceurs sur les plateformes et applications de réseaux sociaux, ainsi que d’autres individus qui échappent actuellement à la fiscalité, à l’instar des autres professions réglementées. En effet, le texte en son Article 56.- (1) stipule que  « les revenus générés sur les plateformes numériques par les particuliers qui y réalisent des opérations de vente d’un bien, de fourniture d’un service ou d’échange ou de partage d’un bien », sont considérés comme revenus imposables.

Pour approfondir :   Chine : Le camerounais atteint du Coronavirus trouve la guérison

Une mesure pensée depuis deux ans

Au Cameroun, sont considérés comme provenant de l’exercice d’une profession non commerciale ou comme revenus assimilés aux bénéfices non commerciaux, les bénéfices des professions libérales, des charges et offices dont les titulaires n’ont pas la qualité de commerçants, les revenus non salariaux des sportifs et artistes et les bénéfices de toutes opérations, exploitations lucratives et sources de profits ne se rattachant pas à une autre catégorie de bénéfices ou revenus. Il convient de noter que les influenceurs et les créateurs de contenu sont dans le collimateur du fisc depuis plus de deux ans. Le moment de passer à l’action est sans doute imminent.

Pour approfondir :   Rebecca Enonchong : « La grève des enseignants est une leçon de civisme »

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mael Rav 2

Affaire Esther Maël et le président de la Sonacam : le CNC tranche en faveur de l’animatrice d’Equinoxe TV

couleur de passeports

Près de 600 passeports de demandeurs de visas camerounais rejetés par le Haut Commissariat du Canada au Cameroun.