in

Lady Ponce refuse qu’on la compare avec Richard Bona

Lady Ponce refuse qu’on la compare avec Richard Bona

L’artiste camerounaise qui s’est produite le prestigieux Olympia Bruno Coquatrix de Paris, le samedi 10 septembre 2022 a commis un texte pour réagir à ceux qui parte sur la page de Richard Bona faire une comparaison de son concert avec ceux déjà effectué par son ainé dans le même espace culturel.

La diva du bikutsi se désolidarise et demande qu’on laisse ses collègues tranquilles. « Ceux qui vont sur sa page effectuer des comparaisons bizarres sur mon spectacle de samedi, je me désolidarise de cela. Aussi, je vous demande svp de  laisser mes autres collègues, tranquilles », écrit-elle.

Elle ne veut même pas qu’on fasse une comparaison entre elle et Richard Bona. « Je refuse que mon nom soit utilisé pour déstabiliser ou encore manquer de respect aux aînés, aux autres ou  nuire à la tranquillité de mes collègues. Comment pouvez-vous un seul instant me mesurer avec un BAOBAB, une légende, un dieu de la musique comme  le grand frère Richard Bona et me comparer à lui ? », ajoute-t-elle.

Le concert prévu pour 2020 avait malheureusement été repoussé à cause de la
pandémie du Covid 19. Il s’est finalement tenu samedi dernier sur une bonne note
des participants.

Le Cameroun aura souvent été à l’honneur dans cette salle haute en prestige. Après
les passages d’artistes de talent et de légendes tels que X Maleya, Charlotte Dipanda, Anne Marie Nzié, Richard Bona, et Manu Dibango, c’est autour de cette reine du Bikutsi.

Lady ponce sera l’invitée de la libre antenne ce mercredi 14 septembre dans Couleur Tropicales sur RFI, présenté par Claudiy Siar.

Ci-dessous, le texte intégral de Lady Ponce.

Richard Bona, une légende vivante, un précurseur et un des meilleurs artistes qui a presté plusieurs fois à l’Olympia Bruno Coquatrix de Paris, à guichets fermés.

Ceux qui vont sur sa page effectuer des comparaisons bizarres sur mon spectacle de samedi, je me désolidarise de cela.

Aussi, je vous demande svp de  laisser mes autres collègues, tranquilles.

Samedi vous avez assisté à un Cameroun uni.

Ensemble nous avons exécuté l’hymne de notre cher et beau pays le Cameroun et nous étions fusionnels.

Alors mes très chers ponceuses et ponceurs, s’il vous plaît, veuillez respecter mes collègues.

Je refuse que mon nom soit utilisé pour déstabiliser ou encore manquer de respect aux aînés, aux autres ou  nuire à la tranquillité de mes collègues.

Comment pouvez-vous un seul instant me mesurer avec un BAOBAB, une légende, un dieu de la musique comme  le grand frère Richard Bona et me comparer à lui ?

S’il vous plaît, j’ai besoin de paix et de tranquillité.

J’ai juste suivi les pas de cet immense artiste, et de mes autres collègues avant moi

Richard Bona est l’un des meilleurs Bassistes Du Monde, qui se produit dans les plus grands festivals à travers le monde. Grand Frère Richard Bona, Tout mon immense Respect et je te présente mes humbles excuses, ainsi que à tous mes collègues artistes qui ont été heurtés dans les propos des uns et des autres associés à mon nom.

Soyez tous  abondamment bénis. Merci pour tout

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Lions indomptables : Marc Chouamo salue l’initiative de publication de liste face à la presse

    Lions indomptables : Marc Chouamo salue l’initiative de publication de liste face à la presse

    Paul Biya demande à Louis Paul Motazé de revoir le traitement du dossier fiscal des entreprises d’Amougou Belinga

    Paul Biya demande à Louis Paul Motazé de revoir le traitement du dossier fiscal des entreprises d’Amougou Belinga