in

La ville de Bamenda fortement militarisée

La ville de Bamenda, précisément le centre urbain est assiégé. Impossible de se déplacer sans être dans le pointeur des hommes en tenue qui veillent au grain.

Le gouverneur a interdit la circulation des motos depuis lundi 7 septembre 2020 dernier jusqu’à nouvel ordre. De leur côté, les séparatistes ont interdit la circulation des voitures jusqu’à nouvel ordre.

Conséquences, les habitants éprouvent des difficultés à se déplacer. À l’origine de ce regain de tension dans la ville chef-lieu du Nord-Ouest, l’assassinat de l’inspecteur de Police Joseph Bikoi Nlend par les sécessionnistes le 1er septembre, 3 jours après la célébration de son 30e anniversaire et quelques semaines avant son mariage.

Selon la cellule de communication de la DGSN, le défunt avait prévu convoler en justes noces à la fin de ce mois de septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : Le Pr Aletum Michael Tabuwe est mort !

812 personnels de Santé touchés par le coronavirus au Cameroun