in

La société indienne KEC va construire une ligne électrique de 400 kV à hauteur de 30,5 milliards de FCFA au Cameroun

KEC

L’Indien KEC a gagné le projet devant les Chinois TBEA, China International Water & Electric Corps, Synohydro et l’indien Transaillighting, qui ont vu leurs offres rejetées ou jugées insuffisantes.

KEC
Société KEC  (c) Droits réservés

La société KEC International Limited va construire une ligne électrique de 400 kV partant d’Edéa dans la région du Littoral pour Nyom II, une périphérie de Yaoundé, siège des institutions.

L’avis d’attribution du marché de conception, fourniture et montage a été rendu public par le directeur général de la Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel), Victor Mbemi Nyaknga.

Concrètement, le projet sera financé à hauteur de 30,5 milliards de FCFA0,5 milliards de FCFA pour une durée de 12 mois. Le projet réalisé, on l’espère, la capitale politique du Cameroun et ses environs seront à l’abri du délestage.

D’ailleurs, pour la Sonatrel, cette ligne de 400 kV viendra « renforcer les réseaux de transport d’électricité dans la capitale du pays ».  

Même si pour l’heure les clauses du contrat ne sont pas révélées à la presse, rappelons que c’est en 2017 que Louis Paul Motaze, alors ministre de l’Économie, et le directeur des opérations de la Deutsche Bank Espagne, Antonio Navarro Escabias, avaient signé trois conventions de crédit à hauteur de 30 milliards de FCFA pour réaliser ledit projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sing

Singuila au sujet de Vérushka : « Plutôt que de garder ce diamant brut pour moi, je préfère laisser s’en occuper mieux que moi »

Thobie Etame Confejes

Cameroun : Cabral Libii adresse à ses félicitations à Louisette Renée Thobi Etame-Ndedi désignée SG de la Confejes