in ,

La Fecafoot rend un vibrant hommage à l’ancien sélectionneur des Lions indomptables Artur Jorge

Le technicien portugais Artur Jorge, ancien entraîneur des Lions indomptables du Cameroun, est décédé le jeudi 22 février 2024 à l’âge de 78 ans, des suites d’une longue maladie, ont confirmé ses proches.

Song Jorge
Rigobert Song (c) Droits réservés

La famille du technicien portugais a annoncé son décès avec une profonde tristesse ce 22 février 2024. Artur Jorge avait dirigé l’équipe nationale du Cameroun pendant deux ans, de 2004 à 2006. Un passage que la Fecafoot n’a pas oublié. L’instance dirigée par Samuel Eto’o, a salué la mémoire d’Artur Jorge.

« La Fecafoot a appris avec une émotion vive, la disparition de Arthur JORGE, ancien Sélectionneur des Lions Indomptables. Le technicien portugais qui avait entraîné la sélection du Portugal et le club du PSG entre autres, avait connu un passage sur le banc de touche de l’équipe du Cameroun entre 2004 et 2006 », indique la Fédération camerounaise de football dans un communiqué.

En dépit de la non qualification des Lions indomptables au mondial 2006, le beau jeu produit par l’équipe dirigée par Jorge a laissé un excellent souvenir au fans.  « Malgré la non qualification pour la Coupe du monde en Allemagne et une élimination en quarts de finale de la CAN en Egypte en 2006, Arthur Jorge avait laissé un sentiment positif dans l’esprit des Camerounais en raison de la bonne qualité de jeu produite par les Lions », ajoute la Fecafoot.

Un entraîneur avec des faits d’armes

Le technicien portugais avait également entraîné le Paris Saint-Germain (PSG) à deux reprises, remportant le championnat de France en 1994 et la Coupe de France en 1993 lors de son deuxième passage au club entre 1993 et 1994. Avant son passage au PSG, Artur Jorge avait dirigé le Matra Racing entre 1987 et 1989, remportant la Coupe d’Europe des clubs champions avec le FC Porto en 1987, ainsi que trois titres de champion du Portugal avec le même club. En tant que sélectionneur, Artur Jorge avait dirigé l’équipe nationale du Portugal entre 1989 et 1991, puis entre 1996 et 1997.

Pour approfondir :   Hommages : Les plus beaux souvenirs d'Owona Nguini qui font de Diego Maradona « le petit roi du football »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

samueltooGeremi

Après avoir été « agressé » dans le vestiaire des Lions durant la CAN, Njitap réclame une sanction envers Samuel Eto’o

Kribi

Kribi : Une deuxième mort des suites de noyade en l’espace d’une semaine