in

La colère de Brenda Biya après les tueries de Kumba : « Je ne peux plus fermer les yeux sur la souffrance dans mon pays »

Brenda Biya Kumba

La seule fille du couple présidentielle a joint son cri d’indignation à celui de la plupart des Camerounais, pour dénoncer le massacre des élèves le 24 octobre 2020 à Kumba.

Brenda Biya Kumba
Brenda Biya, Massacre des élèves à Kumba (c) Montage photo

Brenda Biya milite pour la résolution du conflit qui sévit depuis quatre années dans les régions anglophones du Cameroun. Malgré le fait que de nombreux internautes sont ses détracteurs, la jeune femme passée par l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) affirme avoir été tenue de réagir à l’assassinat de 7 élèves dans la ville de Kumba eu égard à la gravité du drame.

 « Je sais qu’il y aura des retombées si je poste ça ou pas. Mais je ne peux plus fermer les yeux sur la souffrance dans mon pays. Mais il ne s’agit pas de moi, mais du Cameroun, il faut que le chaos finisse », a-t-elle publié dimanche soir sur les réseaux sociaux. 

Dans la suite de son post, Brenda Biya affiche son ras-le-bol. «Trop de vies ont déjà été enlevées. Je prie pour que Dieu nous conduise vers un avenir meilleur car en tant que pays nous avons toujours eu la paix. Restez fort», conclut-ellesa sortie a donné lieu à des réactions contrastées de critiques et d’appréciation vanant de ses nombreux followers sur la toile.

Pour approfondir :   Après le baccalauréat, le taux de réussite du probatoire explose à son tour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kumba Massacre

Massacre des élèves à Kumba : L’Union européenne, la France et l’Union africaine réagissent

Mesago.jpg

Messanga Nyamding sur les attaques de Kumba : « Il faut écouter les anglophones »