in

La CEDEAO et l’UA exigent la libération immédiate de Alpha Condé

field media image 634569 E hfUL8WQAYi lM

La CEDEAO et l’Union africaine exigent la libération immédiate du président guinéen Alpha Condé, arrêté par des militaires dans la matinée du 5 septembre 2021.

field media image 634569 E hfUL8WQAYi lM
Alpha Condé en captivité (c) Droits réservés

Un Comité national du rassemblement et du développement (CNRD), dirigé par le chef des forces spéciales, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, a annoncé avoir arrêté Alpha Condé et suspendu la Constitution. Les putschistes renseignent que le chef d’État « est avec eux et qu’il va bien ».

En dehors de quelques images et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, aucune autre nouvelle d’Alpha Condé. Celui qui a dirigé la Guinée pendant onze ans et venait d’être élu pour un troisième mandat, a marqué la vie politique guinéenne pendant un demi-siècle. Une carrière à rebondissements durant laquelle il aura connu l’exil, la prison et le pouvoir suprême.

La CEDEAO et l’UA condamnent

Le président en exercice de l’Union africaine, Félix Tshisekedi, et le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, condamnent toute « prise de pouvoir par la force et demandent la libération immédiate du président Alpha Conde », indique un communiqué conjoint des deux organisations.

Elles invitent, par ailleurs, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine à se réunir d’urgence pour « examiner la nouvelle situation » en Guinée et « pour prendre les mesures appropriées aux circonstances »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Webo Achille

Le jour où Achille Webo a terrassé à lui seul la Côte d’Ivoire à Abidjan

Replay : Droit de réponse du dimanche 05 septembre 2021 sur Equinoxe Tv