in

L’entreprise Mediline Medical Cameroon surfacture les prix des tests Covid-19 à hauteur de 17 500 FCFA à l’Etat

mini Mediline cameroon

C’est l’un des constats qu’on peut faire à la lecture du rapport d’audit de la gestion des fonds Covid-19, de la chambre des comptes de la Cour suprême publié le 19 mai 2020.

mini Mediline cameroon
Mediline Medical Cameroon (c) Droits réservés

D’après les conclusions de ce rapport que nous avons reçu copie, il apparait que l’entreprise Mediline Medical Cameroon S.A. a surfacturé à l’État, un test à hauteur 17 500 FCFA, contrairement aux prix validés par le ministère du Commerce qui sont de 784 FCFA par test et 17500 FCFA le kit de 25 tests.

En effet, l’acquisition des tests de dépistage rapide dans le cadre de la riposte global contre le coronavirus avait été budgétisé à hauteur de 4 740 785 000 FCFA. Les constations issues des investigations de la chambres des Comptes relève que « le quasi-monopole avait été accordé à l’entreprise Mediline Medical Cameroon S.A ».

Les engagements du ministère de la Santé en faveur de cette entreprise en date du 31 décembre 2020 représentent 24 500 000 000 FCFA ; soit 94, 93 % des crédits engagés.

La filiale de la firme sud-coréenne Mediline Medical Korea a livré au ministère de la Santé publique (Minsanté) 1,4 million de tests (90%) contre 156 mille (10%) pour Medical Plus et Sat Pharma, deux entreprises locales. Sauf que, les deux derniers prestataires livraient le test à 8371,9 FCFA (soit 1,306 milliard pour toute la commande) alors que Mediline Medical Cameroon, lui, facturait le test à 17 500 FCFA (soit 24,5 milliards pour toute la commande).

Les tests livrés par la filiale de la firme sud-coréenne sont de marque Standard Q Covid-19 Ag Test SD-Biosensor. Et selon la Chambre des Comptes, il coutait 7084 FCFA. « La différence de 10 415 FCFA entre le prix pratiqué par Mediline Medical Cameroon SA et celui fixé par le fabricant SD-Biosensor a entrainé pour le trésor public un coût d’opportunité de 14 581 884 800 FCFA. Autrement dit, l’État du Cameroun aurait pu réaliser une économie de 14 581 884 800 FCFA sur l’ensemble des marchés passés en 2020 avec Mediline Medical Cameroon SA, si la commande avait été directement adressée à SD-Biosensor », peut-on lire. 

Par ailleurs, les prix disproportionnés du transport de ces tests de dépistage est imputé au ministère de la Santé par Mediline Medical Cameroon S.A et Moda Holding, ce dernier étant actionnaire du premier.

L’absence des tests

En plus, « au quatrième trimestre 2020, le Minsanté a continué d’acheter des tests de marque Standard Q Covid-19 Ag Test SD-Biosensor auprès de Mediline Medical Cameroon SA au prix unitaire de 17 500 FCFA, alors qu’il est établi qu’à cette période, le Minsanté aurait pu également les acquérir par le biais du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme au prix unitaire de 4,97 USD, soit 2932,3 FCFA », ajoute la juridiction, rendant encore plus suspect l’intérêt du département ministériel dirigé par Manaouda Malachie à transiger avec cette entreprise encore inconnue des Camerounais il y a peu.

Par ailleurs, selon la juridiction des comptes, sur les 1,4 million de tests achetés, 610 mille « manquent à l’inventaire, aucune information sur leur destination finale n’ayant été produite à la juridiction financière », lit-on dans la synthèse du rapport d’audit.

Selon ce document, ce matériel a pourtant fait l’objet de la facture n° 004 : MHK 06-2020 du le 2 juillet 2020 d’un montant de près de 6 milliards de FCFA, laissant soupçonner des marchés fictifs.

Signalons que Mediline Medical Cameroon est une filiale de la firme sud-coréenne Mediline Korea.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Frudor

    Ni John Fru Ndi reçoit son vaccin contre le coronavirus

    Mongali

    Célestin Monga : « 20 mai : symbolisme tragique d’une “unité nationale” qui exclut, brutalise et tue »