in

L’artiste gabonaise Pierrette Ntsame débarque au Cameroun pour une série de concerts baptisée « Caravane de la reconnexion Ekang »

Nstamee Ekang

Les spectacles débutent à partir de la semaine du 22 mars 2021 et s’achèvent le 3 avril de cette même année. L’information a été révélée par le bureau de l’Association « Savoir-Faire Ekang Cameroun » qui chapeaute cette série d’évènements.

Nstamee Ekang

Selon une note d’information parvenue à notre rédaction, la caravane débutera au Cameroun avant de s’ébranler au Gabon.

 

« Savoir-Faire Ekang a franchi le cap des paroles aux actes. Nous serons prochainement à Bitam et Oyem avec la caravane de la reconnexion qui débutera ces prochains jours au Cameroun. Nous invitons donc les promoteurs culturels et partenaires de nous contacter pour recevoir la Caravane de la reconnexion dans leur espace culturel. La caravane est 100 % LIVE et au programme 2-3 heures de show non-stop », peut-on lire.

https://www.youtube.com/watch?v=MRfDIbRrUa0&feature=emb_title

Pour donner plus de punch à l’évènement qui s’annonce grandiose, les organisateurs ont bien voulu associer la célèbre artiste gabonaise Pierrette Ntsame qui séjourne au Cameroun depuis quelques jours pour la circonstance.

En tant que tête d’affiche de cet évènement, Pierrette Ntsame offrira une série de spectacle au Cameroun. D’abord, un spectacle inédit à la Case des Arts au quartier Essos à Yaoundé le 27 mars 2021 entre 17 h et 19 h.Ensuite le 28 mars, elle fera un Orchestre live au Planète Ponce situé au quartier Odza à Yaoundé à partir de 19 heures. La princesse Ekang venue du Gabon terminera sa tournée camerounaise en apothéose au Central Park de Yaoundé, le 3 avril 2021.

https://www.youtube.com/watch?v=ExTylCtWVuM&feature=emb_title

Dans la vie de Pierrette Ntsame

Ntsame Mendou Pierrette est née le 28 janvier 1983 à Mbomo dans la province du Woleu Ntem (Gabon) de feu Obiang Ndong Moise et Obone Mba Philomène, tous deux enseignants et issus de l’ethnie Fang, catholiques.

Après sa naissance au village Mbomo, sa mère la laissa à sa grand-mère pour poursuivre une formation à Libreville, la capitale du Gabon. La petite Pierrette passera toute son enfance avec sa grand-mère qui à l’époque avait fondé un groupe de danse réputé et dénommé « Nloup » qui donnait des représentations dans toute la contrée.

C’est dès l’âge de 6 ans que Pierrette Ntsame Mendou déclare sa flamme à la musique traditionnelle lorqu’elle enflie son premier raphia (tenue traditionnelle de danse) via le groupe Nloup dirigé par sa grand-mère maternelle, elle y resta jusqu’à l’âge de 8 ans. Quelques années plus tard elle intégre le groupe « Mekome » dénommé « Mebamane » du professeur Ondo Alain, groupe réputé dans le nord du Gabon.

Afin de ne pas oublier ses origines, elle créa avec ses frères et sœurs le groupe de danse « Amazones stars de Mbolenzok » rappelons que ce village (Mbolenzok) a une histoire forte dans le monde musical Ekang pour avoir créé la célèbre dance dénommée ‘’Mbatwa’’

Très passionnée par la danse et par le rythme « Mekome » et soucieuse d’évoluer, Pierrette décida de se défaire des autres groupes cités ci-haut et d’intégrer le groupe de l’artiste international Prosper Zé.

Danseuse principale pendant 12 ans, elle décida après ces 12 années de prendre son envol. Ainsi, elle créa son propre groupe dénommé « Akeng mane » (nom donné par l’artiste Prosper ZE qui signifie le sommet de l’art Ndlr). Dans ce groupe de danse créé, elle était la chanteuse, ceci est donc la transition vers le chant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ndoker

Décès de Paul Éric Kingué : Michèle Ndoki réagit !

Capture Samy Ndolet

Samuel Eto’o réagit à la décision des clubs français d’empêcher les internationaux africains de rejoindre leur pays