in

Samuel Eto’o réagit à la décision des clubs français d’empêcher les internationaux africains de rejoindre leur pays

Capture Samy Ndolet

Si la France est finalement revenue sur sa décision en exceptant les joueurs étrangers d’un septaine obligatoire une fois de retour de leurs pays, l’ancien capitaine des Lions indomptables a en amont, commenté cette actualité au micro de nos confrères d’Africanews.


Capture Samy Ndolet
Samuel Eto’o (c) Droits réservés

L’interdiction des joueurs africains de rejoindre leurs sélections nationales en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 a donné lieu à une vive polémique. Fort heureusement, le gouvernement français est revenu sur sa décision le dimanche 21 mars 2021. «Le ministère des Sports confirme que les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d’un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle + test PCR quotidien au retour en club)», lit-on dans un communiqué publié par le département ministériel français.

Le rétropédalage de la France concernant la libération ou pas des joueurs internationaux pour la trêve internationale de ce mois de mars est la résultante des coups de gueule des personnalités du football telles les sélectionneurs et légendes à l’instar de Samuel Eto’o. En marge de l’attribution de son titre de Docteur Honoris Causa à l’Ecole de commerce de Lyon, l’ancien capitaine des Lions indomptables s’est prononcé à ce sujet au micro de la chaîne d’information Africanews. «Je voudrais comprendre. Je pense que le véritable problème ne se situe pas en Afrique, le problème se situe plutôt en Europe maintenant, en souhaitant priver ses équipes nationales de leurs joueurs. Je dirais que si j’étais président d’une fédération, je prendrais des mesures qui ne permettront pas à ces joueurs de jouer en club. Mais comme je ne le suis pas et que je reste juste un amoureux du ballon, je regarde sans avoir beaucoup trop de force», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nstamee Ekang

L’artiste gabonaise Pierrette Ntsame débarque au Cameroun pour une série de concerts baptisée « Caravane de la reconnexion Ekang »

NK KOAH

Tribune : « Il faut arrêter de réduire Nathalie Koa à son passé, à son corps et au sexe »